Menu

Contrôle des Prix : 557 Commerçants Interpellés à Dakar pour Non-Respect des Nouveaux Tarifs


Rédigé le Mercredi 10 Juillet 2024 à 16:25 | Lu 109 fois Rédigé par


La direction du commerce intérieur a interpellé 557 commerçants à Dakar pour non-respect des nouveaux prix des denrées alimentaires, avec des amendes totalisant 13.210.000 francs CFA. Un taux d'application de plus de 92 % du décret ministériel a été observé dès les premiers jours.


Contrôle des Prix : 557 Commerçants Interpellés à Dakar pour Non-Respect des Nouveaux Tarifs
La direction du commerce intérieur (DCI) annonce à L'APS d'avoir  interpellé 557 commerçants dans la région de Dakar pour violation de l'arrêté ministériel fixant les nouveaux prix des denrées de consommation courante. Ces contrevenants ont payé un total de 13.210.000 francs CFA en amendes.

Selon Ahmadou Bamba Ndao, directeur du commerce intérieur, ces interpellations ont eu lieu lors d'un contrôle effectué du 26 juin au 6 juillet sur 2.838 lieux de vente. Certains commerçants pourraient faire face à des poursuites judiciaires si un règlement administratif n'est pas trouvé.

La DCI a signalé un taux d'application de plus de 92 % du décret ministériel dès les premiers jours, et une campagne d'information a été menée pour sensibiliser les commerçants.

Un arrêté du ministre de l'Industrie et du Commerce, Serigne Guèye Diop, fixe les prix plafond des denrées telles que l'huile de palme raffinée, le riz brisé ordinaire, le sucre cristallisé, la farine de blé, le pain et le ciment. Par exemple, le prix du bidon de 20 litres d'huile de palme est de 18.500 francs CFA à l'usine, tandis que le prix de la tonne de riz brisé ordinaire est de 375.000 francs CFA à l'usine.

Les commerçants sont tenus de publier les prix de manière visible et lisible. Les infractions à ces dispositions sont passibles de sanctions.

 



Nouveau commentaire :