Menu

ENOA : 21 Aspirants Officiers Reçoivent Leurs Épaulettes


Rédigé le Mercredi 10 Juillet 2024 à 16:30 | Lu 124 fois Rédigé par


Vingt-et-un aspirants officiers, dont quatre femmes, ont reçu leurs épaulettes après dix mois de formation intensive à l'ENOA, Thiès. La promotion, composée de membres de divers corps militaires, a été formée aux valeurs de discipline et de rigueur pour renforcer les capacités opérationnelles des forces armées sénégalaises.


Vingt-et-un élèves-aspirants de la neuvième promotion du diplôme d'aptitude au grade d'officier (DAGO) ont reçu mardi leurs épaulettes après plus de dix mois de formation à l'École nationale des officiers d'active (ENOA) de Thiès.

La promotion, baptisée en l'honneur du colonel El Hadj Mamadou Touré, compte 21 élèves, dont quatre femmes. Depuis le 7 septembre 2023, ils ont suivi une formation intense, surmontant de nombreuses épreuves et privations avec persévérance, a déclaré le colonel Cheikh Guèye, commandant de l'ENOA.

Parmi les diplômés, deux viennent de la gendarmerie nationale, six de l'armée de terre, six de l'armée de l'air, quatre de la direction du service de l'intendance des armées, deux de la direction du service de santé des armées, et un de la direction du service du matériel des armées.

L'ENOA s'est efforcée de former ces anciens sous-officiers aux valeurs de discipline et de rigueur, les préparant à exercer un commandement efficace et à diriger de petites unités ou des services essentiels de soutien logistique et administratif.

Ces futurs officiers ont acquis des compétences militaires et humaines essentielles, comme le courage, la loyauté, la compétence et le sens du devoir. Le général Magatte Ndiaye, chef d'état-major de l'armée de terre, a souligné l'importance de s'adapter aux défis sécuritaires actuels et futurs pour préserver la stabilité du pays.

L'intégration des promotions du DAGO à l'ENOA depuis 2014 vise à harmoniser la formation de tous les officiers, en leur offrant une base solide de compétences et de connaissances adaptées aux réalités d'aujourd'hui et de demain.


aps



Nouveau commentaire :