Menu

Le Pentagone révèle combien les USA et leurs alliés ont versé à l’Ukraine


Rédigé le Vendredi 26 Mai 2023 à 23:03 | Lu 121 fois Rédigé par



Le Pentagone révèle combien les USA et leurs alliés ont versé à l’Ukraine
Les États-Unis et leurs alliés ont offert 65 milliards d’aide militaire via le groupe de Ramstein, a déclaré le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin. Les possibles envois de chasseurs américains F-16 sont les derniers à avoir défrayé la chronique.
Un sacré pactole. Le groupe de contact Ramstein, chargé de coordonner l’aide militaire à l’Ukraine, a débloqué près de 65 milliards de dollars pour soutenir Kiev, a révélé le secrétaire américain à la Défense, Lloyd Austin lors d’une réunion de cet organe.
Le responsable américain a rappelé quelques-unes des livraisons d’armes marquantes de ces derniers mois. Il a notamment mis l’accent sur l’apport de l’Allemagne, qui a livré pour 3 milliards de dollars de chars Leopard, de munitions et de drones.
Il a aussi rappelé que Washington prenait sa part, en particulier en formant des militaires ukrainiens en Europe. Les États-Unis ont par exemple livré 31 chars M1 Abrams, pour l’entraînement en Allemagne. Des séances qui ne se déroulent d’ailleurs pas toujours sereinement, comme le prouve la mésaventure de deux pilotes ukrainiens ayant récemment encastrés leurs chars Leopard l’un dans l’autre, lors d’un exercice en Pologne.
Lloyd Austin a encore affirmé que les défenses aériennes livrés à l’Ukraine se révélait efficaces, mentionnant le système Patriot. L’un des deux seuls systèmes offerts à Kiev avait pourtant été endommagé récemment par un missile russe Kinjal.

Formation pour les F-16

Le secrétaire américain à la Défense a par ailleurs confirmé que Washington s’investirait dans la formation de pilotes ukrainiens sur des chasseurs F-16  de quatrième génération. L’annonce avait déjà été faite par Joe Biden le 19 mai. Lloyd Austin espère que ces formations débuteront "dans les prochaines semaines".
Alors que Kiev réclame à cor et à cri la livraison de ces chasseurs depuis plusieurs mois, la situation semble désormais s’être débloquée. Washington et ses alliés pourraient en effet fournir des F-16 à l'Ukraine, même si ceux-ci ne proviendraient pas forcément des États-Unis, avait récemment déclaré Joe Biden lors du sommet G7 à Hiroshima.
Certains observateurs restent cependant sceptiques sur l’apport de tels chasseurs dans le conflit. Le manque de furtivité des appareils pourraient en effet leur être fatal face à des avions lourds haut de gamme de la flotte russe tels que les Su-35, les MiG-31 et les Su-57, rapportait récemment le Military Watch Magazine. Les anciennes versions du F-16 utilisent en outre des radars à balayages mécaniques obsolètes, incapables de détecter certains missiles comme l’AIM-120D.
La perte de F-16 dans le ciel ukrainien pourrait en outre assombrir la réputation de l’armée américaine et de son complexe militaro-industriel, dans des perspectives de nouvelles exportations, précisait le média spécialisé. Sputnik
 
 



Nouveau commentaire :