Menu

Les Populations de Ndomor en Blocus contre les ICS pour Défendre leurs Terres et leur Environnement


Rédigé le Dimanche 9 Juin 2024 à 16:38 | Lu 227 fois Rédigé par



Le Collectif de Défense des Terres et Intérêts de Ndomor a adressé un mémorandum pour informer sur les problèmes causés par les Industries Chimiques du Sénégal (ICS). Le village de Ndomor a été exproprié par les ICS entre 1972 et 1973, entraînant des conséquences sociales, culturelles et économiques dramatiques. Depuis, les ICS continuent d’agresser l’écosystème, polluant l’air, les sols et les nappes phréatiques, et empiétant sur les terres d’habitat et de culture. Les émissions de gaz toxiques détruisent la faune et la flore locales, empêchant le développement de cultures.
Les exploitations des ICS ont atteint les abords du village, affectant gravement les champs des habitants, ce qui a conduit le collectif à établir un blocus sur le chemin de fer de la société. Les populations de Ndomor, réunies au sein du collectif, exigent :
  1. L'évaluation et le paiement des terres impactées.
  2. La clôture des anciens cimetières déplacés en 1973.
  3. L'aménagement du tronçon latéritique reliant la route nationale à la voie ferrée pour réduire la poussière soulevée par les passages fréquents des camions.
  4. Le respect de l'environnement et la prise en charge des jeunes diplômés et non diplômés du village.
Malgré la situation difficile, le collectif reste confiant quant à la capacité des ICS et des autorités étatiques à trouver une résolution définitive à ce conflit.



Nouveau commentaire :