Menu

Touba : Serigne Guèye Diop annonce des fonds de soutien pour l'industrie et le commerce


Rédigé le Lundi 10 Juin 2024 à 03:22 | Lu 130 fois Rédigé par


Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serigne Guèye Diop, a annoncé la création de fonds de soutien pour l'industrie et le commerce à Touba, visant à dynamiser l'économie et appuyer les commerçants et industriels sénégalais.


Samedi, à Touba, le ministre de l’Industrie et du Commerce, Serigne Guèye Diop, a annoncé la création de deux nouveaux fonds : un pour soutenir l'industrie et un autre pour le commerce, afin d'appuyer les commerçants et industriels du Sénégal.

"Nous continuons à dynamiser l'industrie nationale et à promouvoir le développement économique et social de notre pays. Dans ce cadre, le gouvernement va mettre en place un fonds d’appui pour l’industrie et un autre pour le commerce, visant à soutenir tous les commerçants et industriels du Sénégal, y compris les femmes et les jeunes," a-t-il déclaré.

Cette annonce a été faite lors de l’inauguration du premier centre commercial de la société anonyme "Lékku Fii", spécialisée dans l’agriculture, la grande distribution et l’immobilier.

Le ministre a également souligné que les huileries de Touba bénéficieront d'une attention particulière, promettant la réouverture de toutes les usines fermées, en commençant par celles qui transforment l’arachide et produisent de l’aliment de bétail.

"Sans industrie, il n’y a pas de développement," a affirmé Serigne Guèye Diop, regrettant que le Sénégal tarde à prendre son virage industriel et agricole.

"On ne peut pas s’enrichir en produisant seulement trois fois par an et en exportant des matières premières comme l’arachide, l’anacarde et le poisson sans les transformer localement pour créer des milliers d’emplois," a-t-il ajouté.

Il a rappelé l'engagement du gouvernement à créer huit zones industrielles, huit agropoles et huit centres commerciaux. De plus, l’État prévoit de mettre en place un fonds d’encouragement pour les industriels, les commerçants et les banques.


 



Nouveau commentaire :