lundi , septembre 24 2018
Accueil / Article à la une / AFFAIRE DE LA FAUSSE ALERTE A LA BOMBE A LA BOA DES ALMADIES : L’auteur présumé, Jean Jacques Badiane, arrêté au quartier Hlm 10e de Thiès

AFFAIRE DE LA FAUSSE ALERTE A LA BOMBE A LA BOA DES ALMADIES : L’auteur présumé, Jean Jacques Badiane, arrêté au quartier Hlm 10e de Thiès

[template id=”821″]

 

Son chef-d’œuvre, “une fausse alerte à la bombe à la banque Boa des Almadies”, a créé, avant-hier nuit, une grosse panique dans ce quartier résidentiel. Activement recherché par les éléments de la gendarmerie, l’auteur présumé de cette “farce de mauvais goût” a été appréhendé, hier vers 19 heures, au quartier Hlm 10e Riaom de Thiès par les pandores de la cité du Rail.

 L’affaire a barrée, hier, les manchettes de certains quotidiens de la place. “Fausse alerte à la bombe à la Bank Of Africa (Boa) des Almadies”. Les heures qui ont suivies l’ébruitement de cette information, tombée avant-hier dans la soirée, le quartier résidentiel des Almadies a été assiégé par une forte présence d’unités spécialisées (Cynogroup, Gign…) de la gendarmerie pour se fixer sur la véracité de cette alerte et dénicher le redoutable engin. Au final, les forces en présence ont réalisé qu’il ne s’agissait que d’une “farce” savamment orchestrée par un individu qui a opéré sous le couvert de l’anonymat.

 Comment la gendarmerie a mis le grappin sur l’auteur présumé de cette fausse alerte

 A quel fin ? C’est pour apporter une réponse à cette question centrale que le commandement de la gendarmerie a confié l’enquête à la réputée section de recherches de Colobane. C’est le début, d’une traque soutenue du présumé auteur de ladite “alerte à la bombe”. Parmi les différentes techniques employées par les pandores pour localiser, voire identifier l’auteur présumé de cette fausse alerte, c’est celle portant réquisition à la Sonatel qui s’est avérée être la plus concluante. Avec le concours des agents de cet opérateur téléphonique, les hommes en bleu sont parvenus à identifier le propriétaire du numéro de téléphone qui a été utilisé pour annoncer “l’alerte à la bombe”. Mieux, les enquêteurs, qui ont eu recours à la technique de la géo-localisation, sont parvenus à retracer plusieurs autres appels émis par ce numéro, à partir de la région de Thiès.

 Jean Jacques Badiane serait un natif de Joal

 Du coup, l’enquête est orientée vers la capitale du Rail. Le commandant de la brigade de recherche de la légion du centre-Ouest de Thiès,, l’adjudant-chef Mayacine Fall, est activé. Des investigations plus poussées sont entreprises et ont permis aux pandores de savoir que leur homme serait un natif de Thiès, précisément de Joal (département de Mbour). Les minutes qui ont suivies, l’homme est identifié sous le nom de Jean Jacques Badiane.

Poursuivant leurs investigations, les pandores de Thiès sont parvenus à recueillir une mine d’informations sur le suspect, finalement repéré à Thiès, au quartier 10è Riaom, où il s’était retranché. Dans le même ordre, les enquêteurs ont réalisé que Badiane fréquente, à Thiès, un proche qui est sapeur-pompier, officiant à la caserne locale. Resserrant l’étau sur leur cible, les gendarmes l’ont repéré vers 19 heures à hauteur de la Croix-Rouge de Thiès, en face de la Sonatel, toujours au quartier 10è Riaom. C’est le moment choisi par les éléments de la brigade de recherches de Thiès pour lui mettre le grappin dessus, sans ameuter le voisinage.

 Arrêté à Thiès, il a été acheminé à la section de recherches de Colobane

 Conduit à la brigade de recherches de Thiès, Jean Jacques Badiane sera auditionné sur procès-verbal, avant d’être conduit sous bonne escorte à la section de recherches de Colobane (Dakar), en charge de l’enquête.Aux dernières nouvelles, il s’avère que Badiane a reconnu la paternité du numéro de téléphone incriminé, enregistré  en son nom. Seulement, il a indiqué qu’il n’avait plus ce numéro depuis près de deux (2) ans. Une allégation que les hommes du commandant Sarr s’évertuent à élucider.

 

Source : L’Obs

One comment

  1. Dans tous les cas thies est la deuxieme es sénégalais après Dakar les gens sont préoccupé par le développement du Sénégal et non par des farces allant compromettre la paix et la sécurité de notre Sénégal .Le secteur touristique traverse une crise due au virus hémorragique qui a pénalise ce secteur avec la raréfition des touristes maintenant joué aux attentats ou fausse alerte peu nous coute la visite de ces soit disant combattant de l’islam a reçu sa dose maintenant nous c’est par des farces qu’ont le reçoit les gas arrêté aye dou yeem sii boppeu borom

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…