mardi , septembre 25 2018
Accueil / Nationales / AGRICULTURE : Macky Sall prône une régulation de la commercialisation du riz

AGRICULTURE : Macky Sall prône une régulation de la commercialisation du riz

Le président Macky Sall a souligné lundi à Boundom, dans le département de Dagana (Nord), la nécessité de réguler la commercialisation du riz afin de rendre la production locale beaucoup plus compétitive. ‘’ (…) Il est important de protéger la production nationale en procédant à une régulation en amont de la commercialisation du riz. Il ne sert à rien de faire une production importante si les producteurs n’y gagnent rien’’, a-t-il indiqué à des journalistes.

Le chef de l’Etat s’exprimait lors d’une visite dans une exploitation agricole de 3200 hectares dont la mise en valeur est assurée par des exploitants privés dans cette localité de Boundom, présentée comme le grenier rizicole du Sénégal en raison des importantes productions qui y sont notées. Cette régulation de la commercialisation du riz au Sénégal pourrait entraîner un gel des importations à l’image de ce qui se fait dans la filière oignon. Cette politique de protectionnisme a entraîné une augmentation des revenus des producteurs de la zone des Niayes.

Le chef de l’Etat s’est ainsi réjoui des importants résultats obtenus par l’Union des producteurs de riz de Boundom qui exploitent ces périmètres agricoles depuis 1991.  Ils ont notamment en charge tous les frais liés à la production de riz dans cette localité. Le chiffre d’affaires de ces producteurs de riz pour la campagne 2013-2014 est de l’ordre 3,3 milliards de francs Cfa. Les Sénégalais consomment près d’un million de tonnes de riz par année. Près de 80 % de ce riz est importé. L’Etat du Sénégal ambitionne d’atteindre l’autosuffisance en riz à l’horizon 2017.

Macky Sall a, à cet égard, invité les Sénégalais à participer à l’encouragement de ces producteurs en consommant le riz qu’ils produisent dans la vallée. ‘’Ce riz local produit dans la vallée est de meilleure qualité que celui importé’’, a-t-il fait valoir. Il a réaffirmé la volonté de l’Etat d’accompagner les producteurs dans la modernisation de la filière à travers l’amélioration des moyens de production, le renforcement de capacité des producteurs et leur implication dans cette politique. ”L’agriculture moderne doit être adossée à la recherche pour produire des semences de qualité. Cela a démarré avec l’arachide dans le Saloum, mais la recherche a commencé à produire de nouvelles variétés de riz adaptées au milieu” a-t-il rappelé.

Au deuxième jour de sa tournée économique entamée dimanche dans le département de Saint-Louis, Macky Sall s’est rendu dans différentes localités du département de Dagana.  Il a notamment fait escale dans la localité de Diama où il a visité entre autres le barrage anti sel construit par l’Organisation pour la mise en valeur du fleuve Sénégal (OMVS). Il s’est ensuite rendu au siège de l’Institut sénégalais de recherches agricoles (ISRA) à Ndiol, avant de passer par le Centre d’impulsion et de modernisation de l’élevage (CIMEL), érigé dans la localité de Mbakhana.

 

Source : APS





Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…