AMADOU BÂ SALUE LE “NIVEAU HISTORIQUE” PORTÉ AU BUDGET D’INVESTISSEMENT

Le ministre de l’Economie, des Finances et du Plan Amadou Bâ a salué dimanche la décision du président de la République Macky Sall de porter à ’’un niveau historique’’ le budget d’investissement qui a permis la croissance économique du pays.

“Le président de la République, Macky Sall a porté à un niveau historique le budget d’investissement, ce qui justifie la croissance économique du pays, a-t-il dit lors de l’examen du projet de loi des finances de la gestion 2019 par l’Assemblée nationale.

Selon lui, “le budget d’investissement de l’année a été arrêté à 1225 milliards de FCFA alors que le budget d’investissement de l’année 2019 soumis aux parlementaires est arrêté à 1434 milliards de FCFA”.

Il a par ailleurs abordé la question relative à la dette publique du pays, assurant que “le Sénégal fait partie des quatre pays du sud du Sahara qui ont un risque d’endettement faible”.

De même, Amadou Ba a déclaré que “le TER et l’autoroute Ila Touba sont rentables”, précisant que “les partenaires financiers n’investissent sur un projet que s’il est rentable”.

“Nous avons enregistré sur la période 2014-2018 un taux de croissance de 6,6% pendant au moins 5 ans”, a-t-il souligné.

Le ministre a déclaré “entendre souvent les gens parler de falsification des chiffres”, ce qu’il estime “être impossible au Sénégal parce que si un ministère le fait il sera démenti par la Banque centrale ou la Banque mondiale”.

“L’Assemblée nationale a, à ce jour, la loi de règlement de l’année N-1 et vous verrez que le budget a été exécuté à 98%”, a-t-il fait savoir, ajoutant que “depuis 2012 vous donnez l’historique des lois de règlement de ce qui a été effectivement dépensé dans ce pays”.

Il a par ailleurs souligné que “c’est la première fois dans l’espace UEMOA qu’un Etat dépose un budget et en même temps soumet à l’Assemblée nationale pour approbation du budget de l’année N-1”.

“C’est le soucis et la volonté du président Macky Sall d’exercer sa gouvernance dans la transparence qui fait qu’au Sénégal un ministre est en mesure d’être devant la représentation nationale pour dire ce qui a été fait du budget N-1”, a-t-il notamment dit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.