ANAM : Mme Ndéye Tické Ndiaye DIOP, le Dg de l’Agence réceptionne les navires du MIEP2

A MAKPO, en République de Corée, Son Excellence, Monsieur Mamadou Guéye FAYE, Ambassadeur du Sénégal en Corée, Monsieur Mactar DIALLO, Secrétaire général du Ministère de la Pêche et de l’Economie maritime, Madame Ndèye Tické NDIAYE DIOP, Directeur général de l’Agence nationale des Affaires maritimes (ANAM), et Monsieur Maguéye GUEYE, Directeur des Projets à l’ANAM ont procédé, ce lundi 1er octobre 2018, à la réception officielle de la batterie de navires de la 2ème phase du Projet d’Infrastructures et d’Equipements maritimes ou « Maritime Infrastructures Equipement Project (MIEP 2) ». Lesdits navires sont attendus à Dakar, en fin novembre 2018. Ils ont été chargés ce matin, mardi 02 octobre 2018, et ont quitté la Corée pour le Sénégal.
En effet, conjointement financé par la Corée du Sud et le Sénégal, le MIEP.2 consiste à construire, d’une part les navires suivants :
• 1 drague dénommée « LE SALOUM », d’une capacité de 400 m3 /h ;
• 2 remorqueurs : MBOSSE et LAGA NDONG ;
• 2 barges : LE NIOMBATO et BETTENTY.
Et d’autre part, à construire :
• un Terminal hydrocarbures (un débarcadère spécialisé hydrocarbures, une zone de stockage d’hydrocarbures d’une capacité de 11 000 m3 et un système de chargement et de déchargement : pipes, etc.)
Comme précédemment annoncé par Madame le Directeur général de l’ANAM à MAKPO, lors de la cérémonie de mise à l’eau de la barge “LAGA NDONG” et de la visite de la drague “LE SALOUM”, sous la

présidence de Monsieur Oumar GUEYE, Ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, en juillet dernier,

en perspective à la mise en service de ces navires, le personnel spécialisé pour leur exploitation a subi, en Corée, une première formation, du 27 août au 07 septembre 2018. Une seconde suivra, au Sénégal, à l’arrivée de ces unités.
Dans le cadre de la continuité de la politique nationale de développement des activités maritimes définies par le Chef de l’Etat, Son Excellence, Monsieur Macky SALL, ces navires vont participer à l’amélioration du désenclavement des régions Sud et Centre, notamment, par le dragage des cours d’eau intérieurs et d’autres parties du littoral, à l’effet de renforcer la navigation et la sécurité maritimes.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.