APRES UNE LONGUE PÉRIODE DE RÉFLEXION.

[template id=”821″]

Idrisa Seck à l’assaut du Sénégal des profondeurs.

l’ancien premier ministre Idrissa Seck effectue un retour en force sur la scène politique sénégalaise, après une longue période de réflexion au cours, de laquelle, c’est son lieutenant et N°2, Déthié Fall, qui s’était chargé d’animer et de massifier le” Rewmi”, avec à la clé beaucoup de ralliements enregistrés.

Après le travail de déblayage du terrain fait par le directeur des structures et responsable des cadres de sa formation politique, Idrissa Seck a pris les choses en main, en effectuant, d’abord, quelques visites de proximité et de présentation de condoléances à Dakar et dans la cité du Rail.

Depuis avant-hier, le président du Conseil départemental de Thiès est passé à la vitesse supérieure. Il décide d’aller à l’assaut du Sénégal des profondeurs.

C’est dans ce cadre qu’il a entamé une tournée de proximité dans la région de Matam, un des fiefs du président de la République, Macky Sall( ndlr son père est originaire de Matam).

A son arrivée, renseigne un communiqué de presse, il a rendu visite à Thierno Samassa, guide religieux le plus populaire et le plus respecté de la région nord.

D’après le document susnommé, “il a reçu à cette occasion un accueil chaleureux, des prières appuyées, un repas et des cadeaux d’amitié”.

L’ancien maire de Thiès s’est ensuite rendu chez la famille de Chérif Amadou AÏdara, où de longues prières lui ont été accordées.

Hier, Idrissa Seck a fait une journée de marathon chez les chefs religieux de la région et des visites de proximité à Boyinadji, Dabuia, Oréfondé, Agnam, Civol, Thilogne, Doumga, Ourossogui, Kanel, Sinthiou, Bamambe, Banadji, Orkadiéré, Sémé, Mogo, Taïba.

Lors de cette étape matamoise, Idrissa Seck était accompagné du député Thierno Bocoum, de Yankhoba Diatara et de Sidy Kounta.

D’après des sources concordantes, le chef de file des ” rewmistes” va poursuivre ses visites de proximité pour écouter et communier avec les populations du Sénégal

source : l’OBS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.