CAN 2019 : SENEGAL-MADAGASCAR (23 MARS 2019) Le stade Lat-Dior de Thiès, est-il vraiment prêt ?

La dernière journée devant opposer le Sénégal au Madagascar, comptant pour les éliminatoires de la Poule  «A» de la Coupe Africaine des Nations (Can) prévue en Juin-Juillet 2019 en Egypte, devra se jouer le 23 Mars prochain au stade Lat-Dior de Thiès. Cependant, même si le ministre des sports, Matar Bâ rassure sur l’état de la pelouse, des gradins et des vestiaires du stade Thiessois, il n’en demeure pas moins que des inquiétudes se font sentir sur l’angle de la contenance du stade Lat-Dior.

Qui du Sénégal ou de Madagascar prendra la tête de cette Poule «A» de la dernière journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des Nations 2019 ou Egypte 2019 ? On le saura bientôt quand on sait que seulement cinq jours nous séparent de cette confrontation qui aura pour cadre l’antre du stade Lat-Dior de la cité du rail. Même si le pays hôte est d’ores et déjà qualifié, les supporters du pays aimeraient bien voir la pépite de Liverpool, Sadio Mané, évoluer  en chair et en os sous leurs yeux. Certes, le ministre en charge des sports, Matar Bâ a apaisé les uns et les autres sur l’état global du terrain. Selon lui, « toutes les conditions du stade sont réunies pour abriter cette rencontre entre le Sénégal et le Madagascar. L’éclairage est au top, de même que la pelouse, les gradins et les vestiaires. Il ne reste que son homologation, mais on peut y jouer », avait-il avancé non sans souligner à l’endroit des sceptiques que « cette confrontation aura bel et bien lieu au stade Lat-Dior de Thiès et non au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar ». Donc, pont final et à la ligne pour parler d’autre chose.

Une cohorte de journalistes avait aussi fait le déplacement pour évaluer l’état du stade et ont convenu que la rencontre pouvait s’y jouer. Mais (et il y a bien un mais), le ministre Matar Bâ a semblé omettre de parler de la contenance de ce stade. En effet, il serait prévu 10000 places à Lat-Dior et des écrans géants un peu partout, pour permettre aux supporters qui ne pourraient pas accéder aux gradins, de voir leur équipe nationale évoluer dans une région du pays. Mais également, certains émettent déjà des doutes sur la fiabilité de ces écrans « quand on sait qu’au Sénégal, nous rencontrons trop souvent des problèmes de réseaux et d’éclairage », nous confie Baba Ndiaye.

Un autre amateur, Khalifa Diop renseigne que « les Sénégalais voudraient voir en chair et en os, -Monsieur 26ème minute-, Sadio Mané- dans ses œuvres. Pourquoi Monsieur 26ème minute ? Parce qu’il avait ouvert le score face au tout puissant Bayern de Munich en Ligue des Champions et dimanche dernier en championnat anglais… » Elhadj Daouda a lui d’autres inquiétudes sur l’exiguïté du stade. « Oui moi, mon souci demeure sur les billets d’entrée. Avec cette fédération, il ne faut jamais jurer de rien, tout simplement, les billets pourraient être vendus à Dakar au détriment de la ville hôte. Et ce serait un massacre pour nous ». Elhadj peut avoir raison, à moins que les autorités fassent un partage équitable à cet effet.

Dans tous les cas, les Thiessois qui ne regardaient leur équipe nationale évoluer que de loin, ne semblent toujours pas rassurés. Surtout quand il se dit dans la ville que près de 60000 spectateurs assistaient régulièrement les Lions à la maison « 10000 places sont loin de pousser nos garçons à la victoire », renchérit Baba Ndiaye. Avant le coup d’envoi, la balle reste donc dans le camp du ministère et de la fédération.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.