CAN U20 : LE COACH DES LIONCEAUX AVAIT TRIMÉ AVANT SON PREMIER JOB D’ENTRAÎNEUR

 Youssouph Dabo, qui a conduit l’équipe du Sénégal des moins de 20 ans en finale de la CAN de la catégorie prévue dimanche contre celle du Mali, a pendant longtemps peiné à trouver un club à son retour au Sénégal, en provenance de la France.


“Seul Djamil (Faye), président du Guédiawaye FC, a pris le risque de me confier son équipe”, rappelait dans un entretien avec l’APS, l’ancien entraîneur des jeunes du Red Star (France), où il a terminé sa carrière de footballeur.”Les autres présidents de club me jugeaient trop jeune”, avait déclaré le jeune technicien, qui, après le GFC (de 2015 à début 2017), venait d’être recruté par le Stade de Mbour. Il avait été auparavant limogé par le GFC qui l’a accusé d’abandon de poste après avoir été choisi par Aliou Cissé pour superviser les adversaires du Sénégal à la CAN 2017. Pour sa défense, le jeune technicien, ancien joueur de plusieurs clubs sénégalais dont l’US Rail, la RS Yoff et l’US Ouakam, avait assuré avoir reçu le blanc-seing de son président avant d’embarquer pour le Gabon. Il a dû finalement accepter son sort, quelque part la conscience tranquille, puisqu’il compte à son bilan d’avoir conduit le GFC à la 2-ème place du championnat de l’élite. Après ce passage remarqué au GFC, Dabo n’a pas chômé longtemps. Le Stade de Mbour qui venait de se séparer de Al Ousseynou Sène, n’a pas hésité à enrôler celui qui a monnayé ses talents de footballeurs en Tunisie, au Luxembourg et en France. Dans un premier temps en tant que directeur technique, avant de le placer sur son banc. Promu entraîneur national des moins de 20 ans à la suite de Joseph Koto, le technicien ayant conduit les Juniors sénégalais en finale de la CAN des éditions 2015 et 2017 de la catégorie, Dabo a parfaitement géré cet héritage et réussi à conduire lui aussi le Sénégal en finale encore une fois. Et après un premier tour éliminatoire difficile contre l’Egypte (0-0 à l’aller et au retour, puis victoire aux tirs au but), il a déroulé contre le Congo et réussit jusque-là un parcours parfait à la CAN 2019 avec quatre victoires en autant de sorties. Auparavant, les Juniors avaient gagné le tournoi de la zone ouest B en remportant tous leurs matchs en décembre dernier à Lomé (Togo).

Source : APS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.