Célébration de la journée internationale de la femme au centre des handicapés de Thiès

Les femmes à mobilité réduite du centre de Mbour 2, ont mis à profit la fête du 8 mars , pour discuter et trouver des voies de recours pour les contraintes  auxquelles, elles sont confrontées.

Longtemps à la remorque de leurs homologues femmes valides, ces femmes à mobilité réduite dans une prise de conscience  unanime, ont pris cette année  la décision d’organiser leur propre fête.  Elles déplorent le fait de ne pas être dans  les instances de décisions pour plaider leur cause.

D’ailleurs, on note de rares  femmes  de notre situation impliquées dans le processus électoral, ni même bénéficier des projets  ou d’accéder  à des crédits  pour être autonomes sur le plan social.

Ces braves femmes revendiquent maintenant leurs droits sociaux et ne veulent plus être exclues des centres de décisions, tant au niveau territorial que  communal,  selon leur porte –parole du jour. Enfin, leurs problèmes les plus criards restent encore la mobilité et réclament un car pour se déplacer et vaquer à leurs besoins, pour ce qui n’ont pas de fauteuils roulant …

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.