samedi , septembre 22 2018
Accueil / Internationale / CENTRAFRIQUE : Michel Djotodia visé par des sanctions de l’ONU ?

CENTRAFRIQUE : Michel Djotodia visé par des sanctions de l’ONU ?

[template id=”481″]
L’ancien Président centrafricain et chef de la seleka Michel Djotodia est sur une liste de personnalités susceptibles d’être visées par des sanctions de l’ONU pour son rôle néfaste dans la transition. L’ancien chef d’Etat de Centrafrique, Michel Djotodia, est sur une liste de personnalités qu’un groupe d’experts de l’Organisation des Nations Unies (ONU) propose pour être visé par des sanctions. Son rôle de déstabilisation de la transition lui est reproché, croit savoir RFI.

Contre le processus de Brazzaville

Cette liste serait encore confidentielle. Elle va ensuite être proposée au Comité des sanctions qui dépend du Conseil de sécurité qui tranchera. Il figure aux côtés de deux compagnies de diamants, Kardiam en Belgique et Badica en Centrafrique, dirigée par l’un des principaux financiers du Coup d’Etat de la seleka, en mars 2013, selon BBC Afrique, Abdoul-Karim Dan Azoumi.

S’il est visé par des sanctions, Michel Djotodia, qui vit en exil à Cotonou, verrait son compte bancaire gelé et serait interdit de voyager. Le groupe d’experts l’accuse d’agir contre le processus de Brazzaville et d’instrumentaliser ses partisans contre le gouvernement de transition. Le Conseil de sécurité de l’ONU avait sanctionné, en mai dernier, trois responsables centrafricains : l’ancien Président François Bozizé, le coordinateur des milices anti-balaka Levy Yakété et le numéro deux de la coalition de l’ex-seleka, Nourredine Adam. Michel Djotodia s’est autoproclamé chef de l’Etat du 24 mars 2013. Il a démissionné le 10 janvier 2014.

 

Source : afrik.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…