Conférence de presse de Ousmane Sonko

En conférence de presse après le scrutin du 24 février 2019, le candidat Ousmane Sonko arrivé 3ème avec plus de 15% des suffrages exprimés, a tiré un bilan satisfaisant malgré sa place.

On retiendra particulièrement qu’il a salué « la maturité du peuple sénégalais et son attachement aux  règles démocratiques » mais aussi dénoncé de la part du régime en place,  une «  entrave aux règles démocratiques et un scrutin biaisé en amont et conduit de façon cavalière » en « privant des millions de sénégalais de leur droit de vote ».

Pour le Président du PASTEEF, assumant son « statut d’opposant et d’acteur politique de 1er rang » qui reprend son slogan de campagne, « l’avenir c’est maintenant », d’où son appel à tous les patriotes pour « la vraie rupture ».

Des remerciements à tous ceux qui lui ont fait confiance, particulièrement à la jeunesse, à la diaspora, mais aussi à la presse.

Exigeant des reformes institutionnelles urgentes, il se veut porteur de l’espoir  de ce peuple « déçu » qui a exprimé en vain  son « désir de changement et de rupture »  avec le bon en avant exceptionnel  qui a été le sien entre les législatives et la présidentielle.

En projet, une tournée nationale et internationale de remerciement  et pour « l’émancipation économique et le progrès social au Sénégal  ».

Interpelé sur l’affaire des 94 milliards, il a répondu que  c’est lui  qui a saisi la justice et attend sa réaction.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.