Conférence Religieuse du mouvement MDM de Babacar Pascal Dione

La conférence religieuse organisée le 5 juin 2018 à la chambre de commerce de Thiès par le Mouvement « MDM » (mouvement Dolil Macky ) , a le mérite d’afficher clairement ses ambitions dés le début, en se revendiquant derrière Babacar Pascal Ndione et démembrement  de l’APR.

Pour ce mouvement de femmes, il n’y a pas de contradiction entre le politique et le religieux, mais plutôt une intéressante complémentarité car, si le premier a besoin du second pour atteindre les masses, le second lui n’a pas les moyens de les rassembler à travers des manifestations pareilles.

C’est ainsi que l’ambiance était au rendez-vous comme en témoigne ce génial « calembour » jouant sur le sens des mots et l’homonymie : « jog len magal  babacar », refrain dédié à serigne Babacar Sy et déclamé en l’entrée de Babacar Pascal Ndione.

Le célèbre conférencier Idrissa Gaye  dont l’érudition de ne souffre d’aucun doute est  allé dans le même sens en le démontrant, arguments à l’appui.

L’anecdote le concernant, c’est l’origine de sa relation avec Babacar Pascal Ndione car c’est Serigne Mansour Sy en personne qui les a solennellement mis en relation. Il ne regrette cependant rien pour les qualités morales de l’homme, disponible, généreux et digne en toutes circonstances.

  Les messages à retenir de cette   1ere édition sont multiples mais  citons en quelques uns :

1-         Leur mouvement s’appelle «  Dolil Macky » dans la mesure où il s’agit pour eux de puiser ailleurs pour « verser dans la jarre »  et non de se « renforcer » en affaiblissant des partisans.

2-    La paix et l’entente traditionnelles entre les confréries doivent être préservées et retrouvées en politique  (BAMBAY MAODO MAODOY BAMBA)

3-    Le thème « Femmes, sauvons les hommes » est la preuve qu’elles sont au début et à la fin du développement d’où le choix de Marème Faye Sall comme marraine

4-    Même si Babacar Pascal Ndione ne demande rien, il a besoin de promotion et d’être soutenu pour mieux servir

5-    Ce qui compte c’est la réélection du Président Macky Sall en 2019.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.