jeudi , septembre 20 2018
Accueil / Mbour / Conseil départemental de Mbour : 443 millions pour affronter les priorités.

Conseil départemental de Mbour : 443 millions pour affronter les priorités.

[template id=”821″]

442.910.000 Frs CFA, c’est le budget 2015 du conseil départemental de Mbour, adopté ce mercredi  par 69 conseillers sur 70 présents.  Le vote du budget 2015 consacre la fin de la session budgétaire qui  a duré 10 jours (elle avait démarré le 12 janvier dernier).

 

« Au regard des charges liées à la mise en place de la nouvelle institution, son équipement et sa viabilisation pour répondre aux conditions minimales de travail, le budget de cet exercice 2015  a exceptionnellement  prévu 377.910.000 F Cfa pour les dépenses de fonctionnement, 65.000.000 F Cfa pour les investissements, soit un total  des dépenses arrêté à  442.910.000 F Cfa », a déclaré Saliou Samb, président de l’institution départementale . Précisant que c’est un budget participatif «  orienté surtout vers les priorités ».Cinq domaines de priorité, sont identifiés : l’éducation, la santé et l’action sociale, la jeunesse et le sport, l’environnement et la gestion des ressources naturelles, la planification.

Il s’agira, d’abord pour  l’éducation,  entre autres, d’un appui conséquent aux collèges et lycées en manuels et l’attribution de bourses et aides scolaires.

Pour la santé et l’action sociale, d’un appui aux structures sanitaires telles que l’hôpital de Mbour et les centres de promotion et de réinsertion sociale(Cprs) mais aussi l’assistance aux personnes en difficulté.

Pour  la jeunesse et le sport, il s’agira selon les termes de la déclaration écrite du président Samb, « d’une action départementale visant à promouvoir une politique de jeunesse et une pratique de sport de masse en ce qu’elle participe à l’éducation citoyenne et à la cohésion sociale ». Sans compter la volonté de l’institution d’accompagner aussi les ligues sportives, l’Odcav.

Troisième priorité, l’environnement et la gestion des ressources naturelles. Le conseil départemental compte mettre un accent sur la question des déchets, l’érosion côtière « nuisible au secteur du tourisme ». Il nourrit aussi l’ambition d’apporter un appui aux services des  Eaux et  Forêts, mais aussi mener des campagnes de reboisement et d’éducation à l’environnement dans les établissements publics.

Pour ce qui est de la planification, en fin, il s’agira notamment de préparer le Plan de développement quinquennal définissant la politique de réalisations de l’institution départementale sur des secteurs prioritaires telles que les infrastructures, l’emploi de jeunes et l’aide à l’entrepreneuriat.

De l’avis de Saliou Samb, c’est un engagement  de l’institution départementale à une rationalisation des  choix budgétaires selon des orientations stratégiques prédéfinies mais aussi à renforcer la communication avec l’Etat, les élus (bulletin d’information), les autres collectivités locales, les partenaires techniques et  financiers et la coopération  décentralisée afin de créer une synergie autour de la mise en œuvre des actions de développement du département .

 

source mbourinfo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…