CONTRIBUTION DÉFENDRE AUCHAN CONTRE LE NATIONALISME TARDIF (CHEIKH BACAR DIAGNE)

CLEMENCEAU, au milieu de sa bonne fortune annonçait : “Gloire au pays où on dialogue”; Cette maxime doit être entendue par tous ceux qui s’insurgent aujourd’hui, avec véhémence contre les supermarchés du groupe Auchan; La récente  radicalisation de ce combat mené par des commerçants nationaux prend des allures inquiétantes. Si la France nous rendait la monnaie de notre pièce ce serait douloureux pour tous ces émigrés sénégalais dans ce pays, et leurs familles qui en profitent dans des proportions qui dépassent de loin l’enveloppe de la coopération bilatérale.
La globalisation du marché mondiale est devenue une réalité incompressible contre laquelle nos gouvernants sont impuissants. Les nationaux devraient plutôt négocier avec les autorités des formes idoines d’accompagnement pour la réalisation de centres commerciaux compétitifs. Donner priorité au dialogue et à la concertation est la meilleure posture pour eux et pour les gouvernants pris entre le marteau et l ‘enclume. Une telle situation est intenable à terme et risque de compromettre le climat ce coopération nouveau inauguré par les tenants du pouvoir e France sous le président Emmanuel Macron.
Faire autant ou mieux que leurs concurrents français doit être l’ambition la plus légitime des commerçants nationaux.
CHEIKH BACAR DIAGNE

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.