Contribution: TAS, revoyez votre copie par Lamine Aysa Fall

Par devoir de vérité et de vertu!

La récente sortie de M. Thierno Alassane SALL sur le PRODAC nous a laissé entendre que pour l’ancien ministre de l’Energie limogé par le Président Macky SALL, « il est inconcevable qu’on emprisonne Khalifa Sall pour 1,8 milliards FCFA alors que le scandale du Prodac fait près d’une trentaine de milliards ». Ces propos que la presse vient de lui prêter révèlent deux niveaux de réflexion : pourquoi dans son analyse, un détournement de « 1,8 milliards » ne doit pas faire l’objet d’emprisonnement ? Qu’est-ce qui l’oblige, en tant que responsable politique, à parler de chose (« l’affaire du PRODAC ») qu’il ignore totalement ?
Nous ne nous attarderons pas outre mesure sur le premier niveau d’analyse des allégations tenues à Grand-Yoff , car comme nous l’avons dit ailleurs, « l’équitabilité » d’un procès est une chose, et une autre chose serait le niveau de culpabilité d’un prévenu dans une affaire. Autrement dit, ce n’est pas parce que l’autorité judiciaire a pêché dans les procédures d’inculpation et d’emprisonnement d’une personne que cette dernière est innocente et est étrangère aux accusations qui pèsent sur elle.

Pour la deuxième strate, évoquant la question sur le Programme des Domaines Agricoles Communautaires (PRODAC), l’ancien ministre de l’Energie présente beaucoup de carences dans la maîtrise de ce dossier. Sur cette affaire dite du PRODAC, si Thierno Alassane SALL parle de détournement d’une trentaine de milliards, c’est qu’il n’a aucune maîtrise ni sur les procédures de passation de marchés, ni sur le fonctionnement  de cette entreprise de promotion de l’entreprenariat rural voulue par le Président Macky SALL. L’un dans l’autre, l’attitude de TAS dénote d’une profonde méconnaissance du sujet et surtout d’un empressement flagrant à cracher sur le plat. Dès lors, à près de sept mois de la Présidentielle, il doit pouvoir faire résipiscence. Hélas ! il est trop digne pour cette amende honorable, il préfèrerait poursuivre sur la voie de la mystification et de l’affabulation. Nous comprenons d’ailleurs mieux pourquoi certains de ses amis d’hier ne parlent pas de « République des Valeurs », mais plutôt de « Réplique des Voleurs » pour nommer le mouvement de contestation qu’il contrôle.

Notre ancien camarade doit comprendre que la commande publique obéit à une réglementation bien précise qui fait l’objet d’un décret (Décret N° 2014 – 1212 du 22 septembre 2014 portant Code des marchés publics). Si non, comment comprendre que Monsieur Thierno SALL puisse insinuer l’implication dans ce dossier du Ministre de tutelle d’alors du Prodac ?.  L’ancien ministre de l’Energie ignore peut-être que le PRODAC est une structure autonome dans sa gestion, et qu’il est une « autorité contractante ». Or, la tutelle technique  n’a aucun lien avec “la personne responsable des marchés” du Programme. C’est d’ailleurs, l’une des raisons pour lesquelles son nom ne figure même pas dans les recommandations du rapport de l’Inspection Générale des Finances. Le second bras agissant dans ce dossier est le Ministère de l’Economie, des Finances et du Plan qui en est la tutelle financière. Toutefois, le délit d’ignorance le plus flagrant chez le TAS émane du chiffre annoncé dans ses propos tenus à Grand-Yoff. Etait-ce une opération de charme tendant à récupérer les militants et/ou sympathisants du maire de Dakar ? En tous les cas, le rapport de l’IGF n’a jamais fait état d’un « détournement d’une trentaine de milliards ». Il ne serait pas d’ailleurs superflu de préciser que le financement de Locafrique n’excède pas les 30 milliards.

 Dès lors, il est aisé de comprendre l’incrédulité avec laquelle les sénégalais ont accueilli le message que Thierno Alassane a lancé à Grand-Yoff. De facto, ces allégations infondées et injustifiées sont révélatrices de la politique de fuite en avant qu’il a choisie d’emprunter à la suite de revers majeurs qu’il a subis dans son propre bureau de vote lors des différentes consultations depuis 2014.

Lamine Ndiaye Aysa FALL

Vice-Coordonnateur BBY-Thiès nord

Militant APR

1 Commentaire

  1. Le niveau d’analyse de cet amergumene est tres bas . Thierno Alassane Sall ne s’est pas prononce sur la condamnation ou non de Khalipha… Il a dit que le zele du procureur et la diligence avec laquelle le dossier des 1,8millard de la Ville de Dakar a ete evacue n’a pas ete note dans ce scandal du PRODAC.
    APR.. Tous des voleurs…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.