Cumul des fonctions/Uael : Aliou Sall jette l’éponge après les contestations de Maodo Malick Mbaye et d’autres alliés

[template id=”821″]

C’est pour couper court à la polémique née de son élection à la tête de l’Uael, l’Union des associations d’élus locaux qu’il cumule avec l’Association des maires du Sénégal (Ams). Aliou Sall, frère du président Macky Sall, a fini par jeter l’éponge.

Elu dimanche à la tête de l’Union des associations des élus locaux du Sénégal (Uael), le maire de Guédiawaye et Président de l’Association des maires du Sénégal, Aliou Sall, a finalement démissionné du fait de la vague de contestations qui a suivi son élection à la tête de cette structure qui regroupe les élus locaux. Selon la Rfm, il a démissionné de la Présidence de l’Union des associations des élus locaux (Uael) où il avait remplacé Alé Lô. Poste qu’il devait occuper pendant 2 ans et demi avant de céder la place à quelqu’un d’autre. “C’est par consensus que Aliou Sall a été choisi Président de l’Uael. Les 25 délégués des conseils départementaux et 25 délégués de l’Association des maires du Sénégal ont choisi à l’unanimité le maire de Guédiawaye”, avait déclaré le secrétaire général de l’Uael, Mbaye Dione, par ailleurs maire de Ngoundiane, en marge de l’élection. Mais des voix se sont élevées pour dénoncer cette “forfaiture”. Malick Mbaye de “Gem sa Bop”, membre de l’Association nationale des élus départementaux soutenait même que “si cette forfaiture passe”, Aliou Sall allait devenir le vice-président du Sénégal.

“C’est la politique de la décentralisation dont le président Macky Sall a fait une option depuis son accession au pouvoir avec le Code des collectivités locales qui m’intéresse. Cette politique a subi dimanche passé un grave revers avec l’élection d’Aliou Sall à la tête de l’Union des associations d’élus locaux (Uael). L’élection d’Aliou Sall viole l’esprit et les textes réglementaires qui régissent le fonctionnement de cette organisation”, déclarait Malick Mbaye qui promettait de saisir la justice pour l’annulation de cette élection.

«J’ai décidé de me retirer et c’est une sorte de permutation parce que ce que les gens ne disent pas, c’est que le président de l’Uael devrait être choisi entre deux personnalités : le président de l’association des maires du Sénégal ou le président de l’association des départements et les maires de l’Uael avaient choisi de me désigner comme étant la première personne à devoir occuper ce poste, étant donné que le poste alterne entre le président des départements et celui de l’Ams », justifie Aliou Sall dans un entretien.

sourcce: seneweb

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.