lundi , septembre 24 2018
Accueil / A la une / Daara moderne de Ngaye Mékhé : Pour une meilleure prise en charge des apprenants

Daara moderne de Ngaye Mékhé : Pour une meilleure prise en charge des apprenants

[template id=”821″]

Elus locaux et autorités religieuses de la commune de Mékhé ont effectué une visite guidée au niveau du Daara Moderne de Mékhé village. Une visite conduite par le premier adjoint de la commune Thiès ; Cheikh Tidaine Lô et son partenaire Child Fund en présence. Le dit daara, dirigé par Serigne Fallo Ndoye, a été construit grâce à la fédération Kajor Janxen.
Pour M.Lo, cette première va permettre de changer un peu la vision que les populations ont des daaras classiques. Surtout quant on sait que, dans ce daaras, les apprenants sont dans de meilleures conditions d’hygiènes et ne parcourent plus les rues à la quête de leur pitance quotidienne. Aussi et pour le propriétaire du Daara l’Etat doit supporter les daaras modernes au même titre que les écoles Françaises. Un point de vue partagé par le maire. Pour lui, c’est tout à fait normal que l’Etat subventionne les Daaras. D’ailleurs, selon M.Lo, le ministre de l’éducation nationale a projeté de moderniser les daaras.
Quant à Cheikh Akhmadou Bamba Diaw, chargé de la protection de l’éduction alternative de base au niveau de l’Ong ChilFund, ce daara moderne a été mis en place en relation avec l’association Kajor Janxen il y’a un an déjà. « Depuis le début nous avons senti la nécessité de l’implication des élus locaux dans la vie de ce daara et avons entrepris toutes les démarches dans ce sens. Pour dire, selon lui, que cette visite est la concrétisation de ce partenariat que nous voulons avoir avec les élus locaux pour la promotion du daara moderne du village de Ngaye » a-t-il indiqué.
Et M.Diaw de poursuivre pour dire que cette visite est une occasion pour les élus locaux de rencontrer les pensionnaires de ce daara et les maitres coraniques mais aussi de voir d’eux même toute la dynamique enclenchée autour du daara. « Nous espérons qu’au-delà de ces trois ans d’accompagnement du projet, les élus locaux vont s’approprier de ce daara et continuer le travail entamé. Car c’est un projet pour nous et il est préférable que la communauté aidée par les élus locaux travaillent à la pérennisation des acquis de ce daara », a-t-il soutenu. Et de poursuivre, pour estimer qu’à travers cette visite son objectif est de voir comment renforcer ce partenariat avec les élus locaux et faire en sorte que ce modèle puisse être reproduit dans les différentes localités. Toujours, selon M.Diaw, nous voulons promouvoir, à partir du trilinguisme et la formation professionnelle, un daara qui a comme base l’enseignement coranique avec une ouverture sur le français, l’anglais et les mathématiques. Nous insistons beaucoup sur ce trilinguisme qui permet aux apprenants des daaras de se mettre au même niveau d’aptitude que ceux des écoles classiques avec un accès aux examens officiels comme le CEFE et l’entée en sixième.

 


source actu 24

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…