jeudi , septembre 20 2018
Accueil / Mbour / DOUDOU GNAGNA DIOP, PRÉSIDENT DU FRONT SOCIAL DU TOURISME (FST) : “Des hommes D’INFLUENCE se sont octroyé les terrains destinés à l’investissement PRIVE “

DOUDOU GNAGNA DIOP, PRÉSIDENT DU FRONT SOCIAL DU TOURISME (FST) : “Des hommes D’INFLUENCE se sont octroyé les terrains destinés à l’investissement PRIVE “

[template id=”821″]

 

C’est une lapalissade de dire que le tourisme bat de l’aile au Sénégal. En point de presse ce week-end à Thiès, le Front Social du Tourisme (Fst) a diagnostiqué le mal. Entre autres sources de ce mal, le président du Fst Doudou Gnagna Diop indexe la démarche des hommes d’influence qui se sont octroyé les terrains destinés à l’investissement privé. Cela, au détriment des projets ficelés, mais en souffrance faute d’espace.

Jadis une des mamelles de l’économie nationale, le tourisme traverse aujourd’hui une très mauvaise passe. Le Front Social du Tourisme (Fst) a revisité ce week-end les causes qui ont conduit à son déclin et décliné des propositions pour relancer le secteur. Le président du Fst Doudou Gnagna Diop accuse des hommes d’influence d’avoir trouvé le moyen de s’octroyer les terres destinées à l’investissement privé. «Ce n’est pas juste que des acteurs soient privés d’espaces pour investir alors que pendant ce temps d’autres s’attribuent des terres pour leur propre compte, au détriment des projets déposés et qui sont en souffrance faute d’espaces»,  s’insurge-t-il.

Aujourd’hui, indique-t-il, le spectacle est insoutenable dans les sites touristiques, pratiquement désertés. Les touristes se font désirer, les pertes d’emplois se comptent à la pelle, les investisseurs ferment boutique pour migrer vers d’autres destinations comme le Cap- Vert. «Le secteur qui a donné tant de satisfaction est ainsi en train d’être rayé de l’espace économique », s’alarme-t-il avant de se rappeler les années 70 avec l’idée de tourisme responsable qui était prôné par le Président Léopold Sédar Senghor.

Très inquiet, Doudou Gnagna Diop considère que les pouvoirs publics ont péché dans la politique rigoureuse d’encadrement. Et cela s’est traduit par une pollution des sites touristiques avec l’installation d’acteurs de l’informel qui ne devaient pas être là et qui y ont finalement semé le désordre, ce qui ne rime pas avec tourisme durable. A ceux qui seraient tentés de faire de l’amalgame, il précise que la déliquescence actuelle du secteur du tourisme n’est pas imputable au régime actuel.

D’autant que, dit-il, «de 2000 à 2012, aucune innovation susceptible de consolider les acquis n’a été mise en place». Malgré tout, il y a des raisons d’espérer des lendemains meilleurs. Car des opportunités de développement du tourisme existent toujours avec la grande côte du nord, le tourisme rural de découverte au sud, à l’ouest la zone de Allou Kagne qui est encore vierge, sans oublier les possibilités de prolongement de la Petite côte jusque vers Fadial. A l’Est, il y a la vallée du Djobas, l’un des sites les plus exceptionnels au Sénégal pour d’autres formes de tourisme intégré.

Pour inverser la tendance, Doudou Gnagna Diop propose d’aller rapidement vers d’autres concepts comme le tourisme social par la création d’infrastructures adaptées à notre mode de vie, dans le cadre du tourisme intérieur. Il cite également le tourisme religieux autour des manifestations dans les cités religieuses, à la manière de ce qui se fait en Arabie Saoudite. De l’avis de Doudou Gnagna Diop, il faut obligatoirement aller vers la requalification des sites touristiques.

En ce qui concerne la création de nouvelles zones comme Fadiouth, Mbodjène, Pointe Sarène, il applaudit des mains mais prévient qu’il convient de créer en même temps des pôles d’attraction culturelle tout autour, pour éviter de revenir à la case départ. « Bien encadré par une bonne politique, le tourisme peut prendre en charge la problématique de l’emploi des jeunes», conclut-il.

 

Source : L’As

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…