dimanche , septembre 23 2018
Accueil / Dépêches / DR PAPE AMADOU NDIAYE, PCA DU FONGIP : «Avec 300 groupements de femmes formalisés, nous avons reçu un financement dérisoire de 3 millions FCfa»

DR PAPE AMADOU NDIAYE, PCA DU FONGIP : «Avec 300 groupements de femmes formalisés, nous avons reçu un financement dérisoire de 3 millions FCfa»

[template id=”821″]

Ce vendredi, à Foukky Bounte, lors de la formation des membres du Réseau des femmes pour l’émergence en transformation de céréales, de création d’eau de javel, de savons, de transformation de fruits et légumes, Dr Pape Amadou Ndiaye, Président du Conseil d’administration (Pca) des Fonds de garantie des investissements prioritaires (Fongip), a déploré la discrimination dans la distribution des financements, dans la Cité du Rail, par le ministère de l’Entrepreneuriat féminin. «Il faut le dire, le partage des financements du gouvernement ne nous agrée pas très bien. En ce qui nous concerne, nous avons immatriculé, au niveau de la maison communautaire, plus de 300 groupements. Ce n’est pas comme ces responsables qui amènent 2 ou 3 bouts de papiers pour dire : «Voilà nos groupements.» Nous avons 300 groupements de femmes formalisés, mais nous avons reçu un financement dérisoire de 3 millions de FCfa pour seulement 78 groupements.  Nous avons eu beaucoup de difficultés pour distribuer ce financement. Nous attendons pour le deuxième financement, que les gens prennent en compte le nombre. Certains responsables qui ont eu 2 groupements ont été financés au même niveau que ceux qui ont 300 groupements. Ce déséquilibre est vraiment délicat. Le ministre Moustapha Diop, que je connais très engagé, va sûrement corriger ces petits manquements», confie-t-il.

Auparavant, les collaboratrices du Dr Ndiaye, Khady Guèye et Ngoné Guèye, qui ont parlé au nom des femmes du réseau, ont énergiquement martelé toutes leurs frustrations. Toutefois, Dr Pape Amadou Ndiaye les a invitées à tempérer leur ardeur au motif de permettre au Président Macky Sall d’avoir un second mandat. «Les femmes sont frustrées, mais quand même, elles mesurent l’engagement que nous avons d’accompagner le Président Macky Sall. Elles doivent être patientes parce qu’elles savent que c’est avec nos maigres ressources qu’on a toujours accompagné leurs activités. Le monde ne s’est pas fait en un jour. C’est par l’expérience qu’on aura une meilleure distribution, plus équitable. Ce que nous avons de plus cher, c’est notre ville et pour la développer, il nous faudra, parfois, avaler des couleuvres. Mais, je leur demande d’être patientes», dit-il.

Pour toucher plus de cibles dans le cadre de ces financements, Dr Pape Amadou Ndiaye a annoncé l’ouverture d’un bureau du Fongip à la Chambre de commerce de Thiès pour permettre au gouvernement d’être plus proches des acteurs de développement. Le Président Sall ayant mis en œuvre plusieurs mécanismes pour que les Sénégalais accèdent aux crédits pour financer leurs projets. Et à ce titre, les acteurs de développement de la région de Thiès peuvent encore espérer d’être accompagnés par le Fongip. «Le Fongip a démarré ses activités dans la région de Thiès. C’est un démembrement de l’Etat. Il n’a rien à voir avec la politique. Il n’a aucun lien avec notre parti, l’Apr. Le Président Macky Sall nous a instruit de travailler avec tous les Sénégalais. Et à partir de la semaine prochaine, la Zone Ouest, qui regroupe Dakar Thiès, Mbour et Tivaouane, aura son siège à la Chambre de commerce de Thiès. Ce qui nous permettra d’être beaucoup plus proches des populations afin de répondre à leurs sollicitations», annonce-t-il.

source l’observateur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…