Echec d’une fronde au sein de Rewmi Omar Sarr pointé du doigt

[template id=”821″]
Le parti d’Idrissa seck a frôlé le clash, hier. La rencontre convoqué par des responsables pour mettre en place un courant au sein de Rewmi a été dispersée. L’on accuse le député Omar Sarr d’être derrière cette tentative de déstabilisation du parti. Et ce dernier de se défendre.
Le parti Rewmi d’Idrissa Seck allait connaitre hier la naissance d’un courant politique. Convoquée à 17 heures au restaurant Sam’s au centre ville, la rencontre a avorté, après que des membres de « Rewmi », encore fidèles à Idrissa Seck, ont débarqué sur les lieux pour mettre un terme à la réunion, qui était sur le point de démarrer avec l’arrivée Du frondeur en chef Abdoulaye Fall .Pris au dépourvu, Abdoulaye Fall, conseiller municipal dans la commune de Thiès-est , a reculé face à la pression de ses frères de parti, déterminés à saboter la réunion. Les frondeurs ont exprimé leur désaccord avec le président de « Rewmi », Idrissa Seck qui a fait de Déthié Fall son numéro 2. « Je suis toujours membre du parti Rewmi. Nous avons voulu organiser cette rencontre pour dénoncer la mauvaise gestion du pays par Macky Sall. Nous sommes conscients que seul Idrissa Seck peut être une alternative en 2017. Malheureusement, le parti est en léthargie. Les militants sont découragés. Pis, aucun militant ne cautionne la nomination de Déthié Fall comme numéro 2 du parti .Un seul individu ne peut pas être à la fois n°2, directeur des structures et responsable des cadres du parti. Notre objectif est juste d’obliger Idrissa Seck à prendre lui-même les destinées du parti en main. Cette fronde est de notre propre initiative. Le député Omar Sarr n’y est pour rien » explique-t-il.
SOURCE:l’observateur

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.