EMMANUEL MACRON ÉLU : Mais les français ne voudraient PAS lui donner de MAJORITÉ à l’Assemblée

Alors qu’Emmanuel Macron vient à peine d’être élu président avec plus de 60 % des suffrages, l’Institut des sondages Ipsos révèle que 61 % des sondés ne souhaitent pas qu’il obtienne une majorité à l’Assemblée nationale et en explique les causes. Même si les résultats du scrutin sont flatteurs pour Emmanuel Macron, qui remporterait la présidentielle avec plus de 60 % des voix en sa faveur après le dépouillement de 75 % des bulletins, l’Institut de sondages Ipsos affirme que 61 % de Français interrogés à l’issue du second tour ne souhaitent pas qu’il obtienne une majorité de députés à l’Assemblée nationale.Ainsi, les électeurs d’En marche! (93 %), du PS (à 67 %) et du MoDem (à 71 %) y sont les plus favorables tandis que l’UDI se partage à 50 %. Сe résultat irait dans le sens d’une majorité alliant centre droit et centre gauche, assez conforme aux projets du dirigeant d’En marche!

Par contre, ceux qui ont voté pour M. Macron sans pour autant partager ses idées l’expliquent en grande partie par leur souhait de faire barrage à Marine Le Pen. Par ailleurs, un tiers des sondés ont voté pour le dirigeant d’En marche! pour le renouvellement politique qu’il représente. 16 % approuvent son programme et 8 % ont voté pour sa personnalité. Cette année, l’abstention a également été plus élevée que d’habitude. Selon Ipsos, ce phénomène s’explique différemment. 31 % des électeurs se sont abstenus en rejetant totalement les deux finalistes, 28 %, ne partagent pas leurs idées. En même temps, 16 % des personnes qui se sont abstenues considèrent que leur vote ne sert à rien, la victoire d’Emmanuel Macron étant courue d’avance. 15 % ont déserté les bureaux de vote pour des contraintes personnelles et enfin, 10 % déclarent ne pas s’intéresser à la politique. Ce dimanche, les électeurs ont été appelés à voter jusqu’à 19 h 00 et 20 h 00 dans les grandes villes, pour le second tour de la présidentielle française opposant le fondateur d’En Marche!, Emmanuel Macron, et la candidate du Front national, Marine Le Pen. Le taux de participation du second tour à 17 h 00 s’élevait à 65,30 %, en baisse de près de quatre points par rapport au premier tour (69,42 %), selon les données fournies par le ministère de l’Intérieur. Après le dépouillement de 75 % des bulletins, le candidat d’En Marche! recueille 63,16 % des votes et la candidate du FN 36,84 %.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.