ÉTATS-UNIS : Vers les élections PRÉSIDENTIELLES au suffrage UNIVERSEL ?

Une sénatrice démocrate a proposé de supprimer le collège électoral, le jugeant antidémocratique. La sénatrice démocrate de Californie Barbara Boxer a déposé une proposition de loi pour supprimer le collège électoral de la Constitution américaine, annonce la chaîne télévisée Fox News. « C’est le seul mandat du pays où on peut obtenir plus de voix et perdre malgré tout la présidence. Le collège électoral est un système obsolète et antidémocratique qui ne reflète pas notre société moderne, il doit changer immédiatement. Tous les Américains doivent avoir la garantie que leur voix compte », a déclaré la sénatrice. Le 8 novembre, les Américains ont en fait élu, État par État, 538 grands électeurs. Dans 48 des 50 États américains, il suffit à un candidat d’obtenir une voix de plus que son adversaire pour rafler la totalité des grands électeurs en jeu dans cet État, ce qui rompt la proportionnalité des résultats. Par ce jeu de puzzles, au total, Donald Trump a remporté au moins 290 grands électeurs contre 232 pour Hillary Clinton. Le président élu a indiqué sur son compte Twitter que « Le collège électoral est en fait génial car il met en jeu tous les États, même les plus petits ».

Toutefois, selon le Los Angeles Times, le projet de la loi a très peu de chances d’être adopté du moment qu’il prévoit des amendements à la Constitution. Le Congrès US, qui est républicain en majorité, ne soutiendra pas la loi proposée. De plus, même si elle est adoptée par trois (3) quarts des États, elle n’entrera en vigueur que sept (7) ans après son adoption par le parlement américain.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.