Expopriation des terres à Ngaparou pour les besoins des logements de la Francophonie : 10 mois après toujours rien

L’Etat du Sénégal avait dépossédé des propriétaires des terrains de Ngaparou pour mettre cela  à la disposition de la société Décameron de Jean Marie Gras étant par ailleurs propriétaire de l’hôtel « le Baobab » sis à Saly pour la construction des logements de la Francophonie.
Une procédure d’urgence a été utilisée affirme Oumar Faye de « Leral askanwi », mais jusqu’à présent rien n’a été fait, cette zone n’a toujours pas été mise en évidence, Pourquoi ? Aucune réponse pour le moment note-t-il, mais selon lui, il faut que l’Etat récupère ces terrains là pour les attribuer à d’autres fin.
Pour Omar Faye & Cie, la lumière doit être faite sur cette affaire qui a fait perdre à des Sénégalais leurs terres. Cela, d’autant plus qu’«aujourd’hui que Décameron a décampé, les personnes expropriées, notamment dans la zone de Ngaparou et qui ont perdu des hectares de terre sans dédommagement réel, doivent être les premières servies».
Pour Omar Faye, «les hectares en question doivent leur être restitués, purement et simplement par l’Etat, vu que la société Baobab a failli dans ce projet immobilier». Aussi, Leral Askanwi exige-t-il des autorités que la «nébuleuse autour de ces logements soit tirée au clair et qu’il soit mis fin à la forfaiture»

source : Dakaractu.com

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.