FESTIVAL DES CULTURES DE MBOUR : Une plateforme d’échange mondial

[template id=”821″]

Du 8 au 19 avril, Mbour abrite la 4e édition du FESCUM (Festival des cultures de Mbour), placée cette année sous le sceau des cultures religieuses, mais aussi de la célébration du 40e anniversaire du jumelage entre la ville de Mbour et celle de Concarneau (France).

Riche de sa diversité culturelle (Lébous, Maures, Sérères, Toucouleurs, Socés, Diola, Laobé, Balante…), la ville de Mbour s’apprête à vivre son plus important rendez-vous culturel annuel. Initié en 2009 par les autorités locales, le FESCUM est un moment de communion, de partage pour les acteurs culturels, les populations et les milliers de visiteurs. Au menu de cette 4e édition : danses traditionnelles, ateliers de formation avec des acteurs du tourisme, concerts populaires avec des artistes sénégalais mais également des groupes venus de France (le Bagad et le Grooves Boys), expositions, lutte traditionnelle…

Pour l’édition 2015, les organisateurs ont voulu que cet espace culturel soit le reflet du quotidien des mbourois qui vivent dans la paix. A cet effet, la tenue de la nuit religieuse destinée à promouvoir le dialogue islamo-chrétien verra la participation des chorales Saint-André et Sainte-Marthe de Mbour ainsi que des troupes religieuses musulmanes. Cette 4e édition du festival des cultures de Mbour revêt un caractère particulier. Elle sera également marquée par la célébration du 40e anniversaire du jumelage Mbour-Concarneau (France).

Ses dernières années, Mbour a connu un développement considérable de sa population. Sa richesse culturelle et son patrimoine touristique en a fait l’une des destinations les plus fréquentées du Sénégal, et a favorisé la présence de nombreuses agences de tourisme, et depuis plus de un an l’implantation du site en ligne d’hôtels jovago. Selon les organisateurs du festival, plus de 10.000 visiteurs sont attendus cette année pour célébrer la culture. Pour le secteur du tourisme sénégalais en déclin, l’organisation d’évènements culturels de ce genre pourrait être une opportunité pour relancer la destination Sénégal et attirer encore plus de visiteurs.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.