Fête du 01 Mai à Thies. Les travailleurs ont remis leur cahier de doléances au Gouverneur

A Thiès, le Gouverneur de la région  Amadou Sy, représentant du Président de la république, a sacrifié à la tradition et reçu le cahier de doléances, transmis cette année dans l’unité, par une coalition des 5 centrales les plus représentatives : CNTS, UNSAS, CSA, CDTS, ET CNTS/FC.

Fête du travail à Thies: Très disponible et en mode « Fast Track », le chef de l’exécutif régional a tout de suite annoncé une rencontre avec ceux qu’ils considèrent comme des partenaires et il le dit : « on ne peut pas faire la société sans les travailleurs.»

L’objectif est ici de « faire ce qui relève de ses responsabilités en collaboration avec le Préfet,   de prendre en charge les problèmes en association avec les populations et leurs représentants, suivant en cela  les recommandations du Président de la république», en promettant de « transmettre le reste à qui de droit.»

Pour les syndicalistes, qui l’ont sincèrement remercié de sa disponibilité, leurs revendications se résument en « un examen sérieux du cahier de doléances » mais aussi  « un traitement diligent et efficient ».

Le  thème de cette année  « le devenir du syndicalisme dans un monde en mutation » semble donc réaliste en mesure de les réarmer, car pour eux, se pose d’abord un problème de justice  parce que « l’état marque le pas dans la satisfaction de leurs revendications.»

Certains, comme le SUTSAS sont déjà en ordre de bataille, réclamant plus d’équité entre docteurs et infirmiers, d’autres comme les cheminots, attendent le   Président de la république sur ses promesses, mais les mêmes questions reviennent : hausse des salaires, revalorisation des pensions de retraite, payement des arriérés de salaires etc.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.