samedi , septembre 22 2018
Accueil / Nationales / FRUITS : La filière banane a besoin d’un financement d’au moins 1,5 milliard de francs Cfa pour survivre

FRUITS : La filière banane a besoin d’un financement d’au moins 1,5 milliard de francs Cfa pour survivre

[template id=”821″]

A Tambacounda au Sénégal, la filière banane pourrait connaître un coup d’arrêt si l’Etat n’intervenait pas financièrement au moins à hauteur de 1,5 milliards de francs Cfa, estime Mohamed Mangane de l’ONG Soleil International. Principale raison de cette situation, la perte de confiance des institutions bancaires dans cette filière. «Depuis les inondations de 2003, les banques se méfient des producteurs de banane, leur posant des questions sur la sûreté de leur activité, leur demandant des garanties, des titres fonciers. Autant de questions auxquelles nous ne pouvons répondre.» estime-t-il.

Cependant, avec la mise en place du fonds qu’il préconise, les producteurs pourraient rembourser leurs dettes, contractées en raison des coûts prohibitifs du carburant, et développer leur activité. Mais, prévient le dirigeant, si la situation qui prévaut se poursuit, «dans cinq ans, vous ne trouverez plus de banane dans les rues de Tambacounda ou Dakar, si ce n’est de la banane ivoirienne». D’après M. Mangane, la localité pourrait atteindre une production annuelle optimale de 7000 tonnes, si la filière était bien gérée.

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…