GENDARMERIE : DES VÉHICULES ET DES ÉQUIPEMENTS POUR RENFORCER LE GARSI

 Le Groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention (GARSI) de la gendarmerie nationale a réceptionné mercedi des véhicules et d’autres équipements offerts par l’Union européenne (UE), a constaté l’APS. 
Ce matériel roulant est constitué de 16 véhicules de type “pick-up” cabine simple, d’un autre à double-cabine, mais aussi d’une ambulance, sans compter 12 motocyclettes, 3 véhicules blindés, 4 camions dont 2 d’allègement et 2 de vie en campagne. Les équipements sont constitués de matériels d’orientation, de franchissement, de transmission et de recherche du renseignement. Le Haut-commandant de la gendarmerie nationale et directeur de la Justice militaire, le général de division Cheikh Sène, présent lors de la cérémonie de remise de ce don, a invité le GARSI à bien prendre soin de ces nouvelles acquisitions.
 ’’Je vous engage à maintenir le cap et à prendre toutes les mesures pour veiller à la préservation du matériel et à mettre un accent sur la maintenance et l’entretien’’, a-t-il dit.
Selon le général Cheikh Sène, l’action du GARSI va contribuer à l’amélioration de la sécurité aux frontières, qui demeure ’’un élément fondamental pour la protection du sanctuaire national’’. ’’La gendarmerie nationale est fière d’être le bénéficiaire du projet GARSI qui lui permet de disposer d’une formation autonome et pluridisciplinaire, destinée à lutter contre l’insécurité, notamment dans les zones isolées et frontalières’’, a-t-il déclaré. Avec l’opérationnalisation du GARSI, la gendarmerie nationale devrait pouvoir améliorer sa présence sur le terrain afin de garantir le même niveau de sécurité pour tous les citoyens sur l’ensemble du territoire sénégalais, a t-il souligné. Il assure que malgré “les nombreux défis, ces moyens de mobilité et ces équipements permettront à la gendarmerie de disposer d’un rapport de force favorable”.
Le projet GARSI “reste un exemple concret de la façon dont l’UE peut contribuer à la stabilité et la sécurité régionales”, a pour sa part indiqué l’ambassadrice de l’UE au Sénégal, Irène Mingasson. ’’Nous sommes convaincus de la nécessité de promouvoir et de faciliter l’intégration régionale, qui est également un axe fort de notre engagement extérieur’’, a-t-elle dit. Elle a par ailleurs annoncé que cette nouvelle unité créée au sein de la gendarmerie nationale sera dotée d’un budget de 4,2 milliards de FCFA, insistant sur la nécessité d’encourager davantage les femmes à intégrer l’équipe.

Source : APS

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.