Grogne des vendeuses de poissons du marché central

La colère des vendeuses de poissons du marché Sam est, de l’avis de beaucoup d’observateurs et de témoins, justifiée à plus d’un titre.

Selon Bineta Lo et Lika Dieng qui ont parlé en leur nom, les vendeuses de poissons du marché central sont persécutées, discriminées par rapport aux  vendeuses de légumes, tyrannisées par les agents et ASP envoyés par le maire Lamine Diallo vivement critiqué.

Ce qu’elles ne comprennent pas, c’est il n’y ait pas de marché dédié à Thiès, que malgré les versements de 300 000frs , puis 50 000frs, puis  10 000 frs pour obtenir des cantines, on en soit encore à squatter les rues et payer quotidiennement 5000frs ou 2000frs (le mètre est cédé à 1000frs).

Devant cette pression et l’impossibilité de payer toujours, il se passe des course-poursuites entrainant souvent des pertes énormes,  comme c’est le cas avec Lika Dieng qui a porté plainte cette fois-ci contre les ASP et le nommé Benoit représentant du maire qui favorisent leurs partisanes et ne font rien pour la salubrité.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.