GUERRE DES ACTIONNAIRES : Le patron de Wari INCULPÉ

Le Doyen des juges, juge du Premier cabinet d’instruction, Mahawa Sémou Diouf, a inculpé le patron de Wari, Kabirou Mbodj. C’est depuis le 11 août dernier qu’il a pris cette décision qui, nous dit-on, a été signifiée à la personne concernée, lors de son audition à cet effet. Concrètement donc, le Doyen des juges retourne le dossier à la case Parquet car, le procureur qui avait déjà annoncé les couleurs en demandant, dans un réquisitoire supplétif, l’inculpation de Kabirou Mbodj, va faire son réquisitoire définitif. Cet acte, même s’il ne lie pas le juge d’instruction, pèse quand même lourd dans ce dossier aux nombreux rebondissements. 

Selon le site lignedirecte.sn qui avait révélé l’affaire, la bataille que se mènent les actionnaires (ou ex) de la C.S.I et Interactive a été engagée sur plusieurs fronts au niveau judiciaire, dont celle introduite au niveau du Parquet.

Cette plainte est déposée par Malick Fall et Seyni Camara, le 18 décembre 2014. Les plaignants évoquent des sommes exorbitantes de 100 milliards de flux financiers pour 2,5 milliards de commissions et parlent de ‘’crime” pour qualifier les agissements de M. Mbodj.

Aussi demandent-ils des “mesures conservatoires énergiques”, notamment “une interdiction de sortie du territoire à Monsieur Mbodj qui a un passeport étranger, un gel de tout transfert de sommes d’argent qui ne sont pas liées aux opérations Wari, relativement aux sociétés C.S.I SA, Interactive Sarl, Interlink et Interlinq Suarl”.

C’est cette procédure qui a atterri chez le juge du premier cabinet avec un réquisitoire supplétif du Procureur demandant une inculpation de Kabirou Mbodj. On retrouve dans ce même dossier des citations directes au Tribunal régional hors classe de Dakar avec les mêmes griefs d’abus de biens sociaux.

Le lundi 13 juillet dernier, le juge de la Chambre du Conseil du tribunal régional hors classe de Dakar avait ordonné la délivrance des documents sociaux sous astreinte de 5 millions de francs Cfa par jour de retard. Mais Kabirou Mbodj semblait à chaque fois avoir plus d’un tour dans son sac pour échapper à la machine judiciaire. Mais cette fois, les choses sont assez compliquées pour lui.

Source : Enquête et Seneplus

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.