Harcèlement de feu Pr Sankharé par l’Ucad : Le rectorat apporte des précisions

Le rectorat de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (Ucad) a tenu à apporter des précisions sur les informations publiées à l’occasion des funérailles du Professeur Sankharé, il y a une dizaine de jours à Thiès où l’agrégé de grammaire et de lettres classiques a été inhumé. Pour le rectorat, cette occasion a «malheureusement donné lieu à quelques propos malveillants et outrageants accusant l’administration de l’université de lui avoir refusé un contrat, de l’avoir sommé, par exploit de huissier, de libérer son logement, bref, de l’avoir harcelé par des dénis de droit», écrit le rectorat dans un communiqué.

Le rectorat, dans le texte, d’admettre que «des sommations ont été effectivement servies, après maints rappels et sommations administratives, à tous les occupants irréguliers des logements administratifs, à tous, sans exception ni parti-pris, y compris notre collègue Sankharé».

Et de préciser toutefois, au sujet de la procédure contentieuse enclenchée par l’acte d’assignation servie par huissier, que «Pr Sankharé avait reçu l’accord du recteur pour fixer lui-même la date à laquelle il pourrait libérer son logement. Reçu à sa demande par la commission ad hoc du rectorat, le Professeur Sankharé a sollicité un sursis de quelques mois, le délai nécessaire pour restaurer sa propriété privée».

Quid de la demande de contrat introduite par Sankharé, après avoir pris connaissance des opportunités qui lui étaient offertes, par dérogation, de continuer à servir l’institution ? «Il lui a été demandé de la reprendre, en respectant la voie hiérarchique et qu’une suite favorable lui serait réservée. Son syndicat et les autorités de sa faculté en avaient été informés. Aussi, avait-il réintroduit son dossier, avec avis favorable de son département et des autorités de la faculté».

source : senego

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.