Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) – 38 listes enregistrées

Lignedirecte.sn ? Au total 38 listes composées de cinq coalitions de partis, de 17 partis politiques et de 16 entités regroupant des candidats indépendants, ont été enregistrées dimanche à la clôture du dépôt des dossiers de candidature à l’élection des Hauts conseillers territoriaux, a indiqué lundi, le directeur des opérations électorales El Hadji Malick Mbengue, sur les ondes de la Rfm.

La période de dépôt des dossiers de candidatures à l’élection des Hauts conseillers territoriaux, ouverte depuis le samedi 30 juillet, a été clôturée ce dimanche 14 août.

L’élection des membres du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) aura lieu le dimanche 4 septembre. Pour ce scrutin, le collège électoral est composé des conseillers départementaux et des conseillers municipaux.

La campagne électorale en vue de l’élection des hauts conseillers s’ouvre le 28 août 2016 à zéro heure et prend fin le vendredi 2 septembre 2016 à minuit.

Le Haut conseil des collectivités territoriales est créé par la loi constitutionnelle n°2016-10 portant révision de la constitution et adoptée par référendum le 20 mars 2016.

Le Hcct comprend 150 membres, dont 80 élus au suffrage indirect. Les 70 restants sont choisis par le chef de l’Etat.

Les membres du Hcct sont désignés pour un mandant de cinq ans. Le Haut conseil reçoit et examine les rapports sur le contrôle de légalité des collectivités territoriales et élabore un rapport annuel destiné au président de la République.

La région de Dakar, compte tenu de son poids démographique, se retrouvera avec 10 Hauts conseillers dans le futur Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct).

Selon le décret du 27 juillet 2016 portant répartition des sièges au scrutin majoritaire départemental pour l’élection des Hauts conseillers, ces 10 élus sont ainsi répartis : Dakar (3), Guédiawaye (2), Pikine (3) et Rufisque (2).

La Loi organique du 14 juillet 2016 fixe le nombre de Hauts conseillers territoriaux à 150, parmi lesquels 80 sont élus au scrutin majoritaire à un tour sur une liste départementale, précise le décret.

Dans chaque département sont élus 3 Hauts conseillers au plus et 1 Haut conseiller au moins. Le nombre de Hauts conseillers à élire est déterminé par décret en tenant compte de l’importance démographique respective de chaque département.

La région de Diourbel aura 7 élus, issus des départements de Bambey (2), Diourbel (2) et Mbacké (3), tandis que Fatick se retrouvera avec 5 Hauts conseillers, dont 2 pour le département de Fatick, 2 pour le département de Foundiounge et 1 pour Gossass.

Les 6 Hauts conseillers de la région de Kaffrine sont ainsi répartis : 1 pour Birkelane, 2 pour Kaffrine, 2 pour Koungheul et 1 pour Malem Hoddar.

La région de Kaolack aura 5 élus, avec pour Guinguinéo (1), Kaolack (2), Nioro (1), tandis que les trois départements de la région de Kédougou (Kédougou, Salémata et Saraya) se trouveront avec chacun 1 seul élu.

La région de Kolda aura elle droit à 5 Hauts conseillers, à raison de 2 pour le département de Kolda, 1 pour Médina Yéro Foulah et 2 pour Vélingara.

A Louga, il y aura 6 élus, avec 2 pour chacun des trois départements (Louga, Kébémer et Linguère).

La région de Matam aura droit à 5 élus : 2 pour le département de Kanel, 2 pour celui de Matam et 1 pour Ranérou Ferlo.

La région de Saint-Louis élira 6 Hauts conseillers répartis en raison de deux pour chacun de ses trois départements : Dagana, Podor et Saint-Louis. Sédhiou aura 4 élus dont 1 pour le département de Bounkiling, 2 pour Goudomp et 1 pour Sédhiou.

Pour la région de Tambacounda, la répartition se présente comme suit : Bakel (1), Goudiri (1), Koumpentoum (1) et Tambacounda (2), alors qu’à Thiès, la clé de répartition donne les résultats suivants : Mbour (3), Thiès (3) et Tivaouane (2).

La région de Ziguinchor aura 5 Hauts conseillers qui seront à élus à Bignona (3), Oussouye (1) et Ziguinchor (1).

1 Commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.