HILLARY CLINTON EST DE RETOUR : Mais pourquoi ces lunettes NOIRES ?

Quelques jours seulement après son malaise, la candidate démocrate à la Maison Blanche affirme être déjà capable de reprendre sa campagne. Mais les rumeurs entourant son état de santé ravivent les doutes… S’agit-il vraiment d’une pneumonie, et pourquoi Mme Clinton cache-t-elle aussi souvent ses yeux derrière des lunettes bleues ? Quatre (4) jours de repos, pas un de plus. Hillary Clinton est trop impatiente de replonger dans la course présidentielle et envisage de reprendre sa campagne électorale dès jeudi.

Cela fait déjà des mois que les rumeurs courent autour de l’état de santé de l’ex-secrétaire d’Etat. Mais si jusqu’à présent nombreux étaient ceux qui dénonçaient le tout nouvel angle d’attaque de son rival républicain Donald Trump, depuis le malaise que Mme Clinton a fait dimanche, en pleine cérémonie du 11-septembre, plus un doute ne demeure: l’ancienne secrétaire d’Etat, qui fêtera le mois prochain ses 69 ans, est fragile, voire cache de sérieux problèmes de santé. Il est à noter d’ailleurs que même si Mme Clinton s’est empressée de rassurer ses électeurs qu’elle se sentait “beaucoup mieux“, la candidate démocrate n’a pas pu se présenter en direct sur CNN et s’est limitée à un coup de téléphone. Hillary Clinton avait déjà ignoré le “très sage conseil” du médecin de prendre quelques jours de repos. Le résultat ne s’est pas fait attendre. “Évidemment, ça n’a pas si bien marché”, a avoué la candidate, commentant son état de santé actuel. C’est là d’ailleurs le moins qu’on puisse dire à propos des conséquences qu’a eu cette pneumonie soigneusement cachée sur sa campagne. Mais cette pneumonie est-elle la seule chose que cache Mme Clinton à ses électeurs? Un autre détail de son apparence attire également l’attention des spécialistes. “Pendant la cérémonie, elle était la seule à porter des lunettes soleil”, fait remarquer Dr. Ted Noel.

Le médecin rappelle que les patients qui souffrent de la maladie de Parkinson portent souvent des lunettes de couleur pour prévenir les crises. “Dès qu’on leur met des lunettes bleues, les symptômes disparaissent, mais dès qu’on les enlève, ils réapparaissent“, explique le médecin. Le cerveau des personnes atteintes de Parkinson perçoit les informations en une couleur déterminée, et si celle-ci change, “c’est comme si on intervenait dans le travail d’un ordinateur“, ajoute-t-il. Que cache donc Hillary Clinton? Alors qu’on avançe des hypothèses, une chose est sûre: sa santé fragile lui fera prêter le flanc à ses adversaires jusqu’à la fin de la campagne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.