Idrissa Seck : «Aucun de nos États, ni la Gambie, ni le Sénégal ne gagne dans cette crise…»

Le leader de Rewmi était hier l’hôte du khalife de Médina Gounass, Amadou Tidiane BA. «Difficile, difficile même ici à Médina Gounass et au Daaka, les populations me parlent d’un problème d’approvisionnement en eau et j’ai moi-même pratiqué la route pour arriver ici, cela a été extrêmement difficile. Je pense que ce sont là les préoccupations que les populations vivent sur le terrain et c’est sur cela que le gouvernement doit se pencher pour apporter des solutions», déclare Idrissa Seck.

Revenant sur la crise de l’Education, ce dernier d’indiquer: «Je l’ai dit, le secteur de l’Education doit être considéré comme un secteur sur prioritaire parce que notre avenir en dépend et même notre présent».

«Si j’avais un conseil et une recommandation en direction du président de la République, c’est de profiter de son mandat à la tête de la CEDEAO pour faire de cette question avec la Gambie, vraiment une question priorité. L’aménagement entre les Etats de corridors de transports qui facilitent le transport pour les personnes et les biens doit devenir une priorité absolue. Aucun de nos Etats ni la Gambie, ni le Sénégal ne gagne dans cette crise…», marque le leader de Rewmi.

«Je ne sais pas si tu es sérère ou wolof mais tu es intelligent», dira pour sa part, le khalife de Médina Gounass, relaie la Rfm.
dakarflash

1 Commentaire

  1. Entre l’Etat gambien et notre pays c’est d’abord le respect de notre souverainete et le respect par Yaya Diame des regles etablies de bon voisinage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.