Idrissa Seck: “…Pour que nous puissions faire face à cette volonté de confiscation de la volonté populaire”

Pour faire face à ce qu’ils considèrent comme  une «confiscation du pouvoir et de la volonté populaire » après l’élection présidentielle du 24 Février dernier, Idrissa Seck et des leaders de la coalition « Idy 2019 » dont Pape Diop et  Malick Gakou,  ont exprimé  devant la presse leur « indignation » et lancé un appel à « l’unité de toutes les forces de l’opposition ».

 Ils  ont avant cela  remercié la presse, toutes les populations sénégalaises, en particulier celles qui ont voté pour eux et leurs équipes de campagne.

Pour Idrissa Seck, malgré leur désir de paix qui explique le calme qui a  suivi le scrutin, il n’est pas question de rester inactifs devant « le désir de changement du peuple étouffé », devant les emprisonnements tous azimuts de leurs militants dont il réclame « la libération sans condition », de même que celle de leur « frère et ami Khalifa Sall ».

Les mots entendus comme « indignation », « intimidation », « agression », à l’encontre du pouvoir et les autres comme « fermeté » et « détermination » de la part de l’opposition,  montrent bien qu’on n’est pas encore à l’ère du dialogue et Idy le dit : « nous entendons remplir notre rôle pour défendre les acquis démocratiques qui ont coûté d’énormes sacrifices et même la vie à de nombreux citoyens ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.