mardi , septembre 25 2018
Accueil / Internationale / INTERNATIONAL : C’est encore une fois le Tchad qui vole au SECOURS d’un pays africain en difficulté

INTERNATIONAL : C’est encore une fois le Tchad qui vole au SECOURS d’un pays africain en difficulté

[template id=”821″]

 

«Nos forces traversent aujourd’hui la frontière, et demain, elles seront opérationnelles» a lancé Idriss Deby dont l’armée vient en renfort des forces camerounaises pour combattre les avancées de Boko Haram. Les soldats tchadiens étaient déjà venus combattre aux côtés des Français pour libérer le Nord Mali. Ils ont également accouru pour empêcher un génocide en Centrafrique. Les voici maintenant en première ligne pour combattre les hordes barbares de Boko Haram.

Pendant qu’à Ndjamena des milliers de Tchadiens descendaient dans la rue pour manifester leur soutien à leur armée (photo), un convoi de 400 véhicules militaires, chars, véhicules blindés et pick-ups, accompagnés par des hélicoptères de combat, ont franchi le fleuve Chari et rejoint la ville camerounaise de Kousseri.

Le président Déby a annoncé son intention de libérer la ville nigériane de Baga où Boko Haram a perpétré ces derniers jours des massacres de masse. Son élan s’est toutefois heurté aux mises en gardes de l’armée nigériane : « Tout soutien à nos opérations sera bienvenu mais il doit se conformer à nos propres opérations en cours, étant donné qu’il s’agit du territoire nigérian», a déclaré Chris Olukolade, porte-parole de l’armée de la première puissance économique du continent, qui s’est révélée jusqu’à lors incapable de contenir les avancées des terroristes, abandonnant des populations entières aux exactions les plus cruelles.

C’est à l’appel du président Biya qu’Idriss Déby a mobilisé ses troupes et demandé aux autres pays de la région de rejoindre leur coalition. « Je lance un appel aux autres pays de la CEEAC pour constituer une large coalition pour combattre Boko Haram (…) Nous avons répondu a la sollicitation du président Paul Biya. Nous ne pouvons pas rester indifférents à ce qui se passe chez nos voisins. Le Cameroun est la porte d’entrée et de sortie du Tchad sur le plan économique et donc nous sommes les plus proches et les plus concernés par ce qui se passe au Cameroun (…) Le Cameroun ne doit pas faire face seul à cette nébuleuse qui a fait trop du mal aux populations innocentes du Cameroun comme du Nigeria », a-t-il déclaré.

On comprendra aisément que les soldats tchadiens aient été accueillis ce samedi, au Cameroun, sous les bravos et applaudissements des populations.

thiesinfo.com avec Agence Ecofin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…