mercredi , juillet 18 2018
Accueil / A la une / KEUR MAME ELHADJI : LE COMITE D’ORGANISATION DU GAMOU A PIED D’ŒUVRE …

KEUR MAME ELHADJI : LE COMITE D’ORGANISATION DU GAMOU A PIED D’ŒUVRE …

Dans le cadre de la 125e célébration  du gamou de Keur Mame Elhadji, dirigé par El hadji Ousseynou Ndièguène , son président   sous la bénédiction du grand marabout Serigne Manirou   tient à informer  la communauté musulmane des préparatifs du gamou  qui continue d’enregistrer  une grande adhésion ….

 

. Le président de la commission dans sa modestie légendaire a rappelé avec brio, l’origine du gamou  qu ’il a qualifié  «  d’héritage de Mame Elhadji Barro Ndiéguène qui a l’instar des grands chefs religieux  du pays de célébrer  la naissance du prophète Mohamed( Psl), l’organisait avec ferveur dans le « pintch », la grand ‘place du quartier.

C’est dans ce lieu qu’il fut le premier des chefs religieux à organiser le gamou et plusieurs  autres cérémonies telles que  les  fêtes de Tabaski, Korité«  la  nuit de la destinée » ou Leylatou Khadre et ce depuis plusieurs années. Il y construisit le « Zavia » dans ce périmètre béni. Mame Barro Ndiéguène était connu pour sa grand générosité et avait une grande ambition  d’élargir  la base islamique du cercle de Thiès, aussi invitait-il ses compatriotes a cohabiter avec lui dans le seul but de suivre la voie de Dieu et de partager  sa foi incommensurable. On peut situer son origine dans une  contrée appelée Kassassa où il naquit. Un  homme béni du nom  de Mahata engendra Médoune  qui fut le père de Mouhamadou Barro Ndiéguène. Le temps passa.  C’est dans les périples de Mame Oumar Foutihou  Tall par  la volonté de Dieu rencontra le grand –père de Mame Amadou Ndièguène et lui donna le wird « salatoul Fatiha » ainsi le père  de Baye Ahmed  Barro, pouvait, comme toute la descendance des Ndièguène à donner le wird à chaque fois  que de besoin à un fidèle. Le saint homme recut ainsi « l’idiaza ». Leur  « silsilla », leur donation mystique  dans la               confrérie tidiane est le lien sacré  liant  le talibé, le disciple  à travers Chekh Ahmed Tiidiane, le prophète Mohamed,  l’Archange Gabriel  et jusqu’à Dieu  . Donc on peut dire que le « silsilla «  de la famille Ndièguène vient  de Mame Oumar Foutihou Tall.

Mame Barro Ndièguène,  venu du Saloum,  s’installa à Rufisque  qui fut un grand comptoir français où il habita environ 20 ans. C’est dans lieu Diorga, une localité de Rufisque où il obtint  l’autorisation mystique de s’établir à Thiès et Dieu le prédestina à la localité de Keur Mame Elhadji où  il obtint  le titre foncier d’un domaine où il délimita le cimetière et institua le célèbre gamou. De l’avis du président du comité d’organisation  situe la date de la première célébration du gamou :   quand on demandait à son fils  El hadji  Mouhamadou Ndièguène, il répondait invariablement qu’il a trouvé ici le gamou à sa naissance.   On peut dire que le gamou de cette année est la 125e  célébration. Rappelons que Mame Ahmadou Ndièguène a vécu 107 ans, que son père  El hadji Ahmed Barro lui a disparu après 111 ans de vie à servir Dieu ; il est venu à Thiès à l’âge de 50 ans où toute sa descendance y vit le jour…

Un  comité régional de développement, Crd a été tenu…

Aujourd’hui ce sont les petits-fils de l’illustre homme de Dieu qui organisèrent le Gamou de fort belle manière ; leur porte –drapeau  Serigne Manirou Ndièguène de par son esprit  d’ouverture, son culte de la modernité crée une commission d’organisation composée de neveux, de frères, de talibés qui œuvrent inlassablement  à la réussite des cérémonies sur ses ordres et orientations. Cette année un cachet particulier a été donné au gamou avec la tenue d’un Crd spécial  présidé par le gouverneur, une doléance exprimée par Serigne Manirou Ndièguène au près du président Macky Sa           ll lors de sa venue à Thiès dans le cadre des conseils de ministres décentralisés. Pour  le président du comité d’organisation «  le gamou peut être comparé au pèlerinage à la Mecque dont l’affluence va crescendo.. .» Le maire de ville Talla Sylla   comme  ceux des zones  du  Nord et de l’Ouest  ont largement contribué aux préparatifs du Gamou …

Le bourde, préparation spirituelle …

Le bourde, un récital du saint Coran  se tient à 10 jours du gamou et sera dirigée par l’imam Elhadji Barro Ndièguène ; il sera suivi de chants religieux et de causerie religieuse …

Saliou Ndaw

A PROPOS DE Saliou NDAO

Voir aussi

Ouverture d’un Salon de coiffure à Diakhao. Habib Niang soutient l’entrepreneuriat à Thies

Partagez sur Whatshapp Ce qui est connu, c’est que la culture (musique, théâtre en particulier), …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…