La DEMANDE mondiale D’OR est à son plus BAS depuis huit (8) ans

La DEMANDE mondiale D’OR est à son plus BAS depuis huit (8) ans

L’or perd de son éclat. Ses acheteurs se sont mis en retrait et la demande mondiale de ce métal a atteint son plus bas niveau en huit (8) ans, a constaté le Conseil mondial de l’or (CMO). Le marché boursier pulvérisant cette année record après record, les investisseurs semblent ne plus ressentir de grand besoin d’or, la valeur refuge souvent achetée pour couvrir les risques pendant les périodes de chute boursière. Dans le troisième trimestre de 2017, la demande en or d’investissement a baissé de 28% pour s’établir à 241 tonnes métriques par rapport à la même période de l’année dernière. Les fonds négociés en bourse ont enregistré une brusque baisse de l’afflux du métal précieux : 87% de moins que l’année dernière.

Même l’escalade de la tension géopolitique entre les États-Unis et la Corée du Nord, qui avait provoqué une hausse des prix de l’or en septembre, n’est pas venue radicalement changer la situation. La demande américaine de lingots et de pièces d’or est à un plus bas depuis 2006. La Corée du Nord n’est plus considérée comme un sérieux danger par les marchés. Les Indiens, plus gros acheteurs de bijoux en or au monde, influent également sur le marché du métal jaune. En effet, l’entrée en vigueur d’une nouvelle réforme fiscale les a contraints à réduire momentanément ce poste de dépenses.

Pourtant, le métal trouve toujours des acheteurs. Ainsi, la demande de lingots et de pièces d’or a augmenté de 17% dans le monde, notamment grâce aux investisseurs chinois qui redoutent un éventuel effondrement du yuan. Les Banques centrales ont elles aussi intensifié leurs achats: au cours du troisième trimestre de l’année, la demande s’est accrue de 111 tonnes métriques, soit 25% de plus que les indices enregistrés un an plus tôt. Presque tous les achats ont été effectués depuis la Russie et la Turquie. De juillet à septembre 2017, les réserves d’or de la Banque centrale russe  ont augmenté de 63 tonnes. Elles s’établissent actuellement à 1.779 tonnes. Selon les informations de la Banque mondiale, au cours des trois dernières années, la Banque centrale russe a acquis 100 tonnes d’or tous les semestres, soit plus que toutes les autres banques centrales réunies.

Negoce

Postez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Hey there!

Sign in

Forgot password?

Don't have an account? Register

Close
of

Processing files…