La rupture du jeun à Bakhdad, chez serigne Khadim Lo

[template id=”821″]
C’était le vendredi 19 juin que s’est ouverte à Bakhdad l’édition 2015 du récital du Foulkou Mashoune. Ce recueil de poème de Khadimrassoul dédié à son maître le prophète Mouhamed (PSL) est d’une dimension qui dépasse la compréhension humaine. Des centaines de pèlerins ont ralliés la sainte cité située dans le Sud ouest de la commune de Thiès pour célébrer le début de cet événement qui devrait durer tout le mois du ramadan. Rappelons-le, véritable chef d’œuvre dans son catalogue de panégyriques, ce Diwane ou recueil est composé de plusieurs poèmes magnifiant la gloire du prophète (PSL) et de Dieu. Selon Serigne Khadim Gaydel Lô, il regorge des biens inestimables. Toute personne qui la récite ou assiste à sa lecture, ou contribue en facilitant sa lecture obtiendra des faveurs de l’Elu au paradis. Selon lui toujours, Serigne Touba avait dit que durant du mois béni de ramadan là où le Foulkou est récité, les portes de l’enfer y seront fermées à jamais. Bakhdad comme chaque mois de ramadan, aux rythmes des sonorités spirituelles et mélodies sensationnelles, attire une foule nombreuse venue de partout pour accompagner Serigne Khadim Gaydel Lô – de retour de voyage – dans ce noble labeur quotidien. Chaque jour, plusieurs fois, le Saint coran est récité avant le démarrage des prestations individuelles des chanteurs du recueil. Après la prière de Timis, place à la prestation du Kurel de l’université des khassaïdes. Les imams et érudits sont disponibles avant la prière du soir et ” Nafilas ” pour répondre aux questions des musulmans sur les sciences religieuses. Ce début du mois de ramadan est aussi le moment où Serigne Khadim s’apprête à livrer la collecte du “Soukerou koor” destinée au khalife général Serigne Sidy Moctar Mbacké d’où la grande ferveur et l’ambiance quotidienne qui règne sur Bakhdad et ses alentours.
DSC03850DSC03862

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.