Social: L’association « Takhawou Pouponnière yi » au chevet des enfants de la pouponnière Sourire Bébé

Depuis le mois de juin 2016, la pouponnière « Sourire bébé » du quartier Fayou joue un rôle social très important dans la ville de Thies. La directrice de l’orphelinat Bineta Fatim Dieng, appuyée par sa partenaire, l’association d’aide « Takhawou Pouponnière yi » dirigée par Mame Fatou Mbow. Elle explique les débuts son institution de bienfaisance avec la prise en charge des malades mentaux, généralement des femmes qui du fait de leurs vulnérabilités sont souvent victimes de viol suivi de grossesse.

La plupart du temps, ces malheureuses fuguent ou sont systématiquement rejetées par leur famille. Mais très vite, la pouponnière s’agrandit avec la prise en charge des enfants abandonnés : environ 17 bébés sont recueillis. Dans les locaux, de nouveaux pensionnaires dont 3 orphelines de mère arrivent. Ils sont confiés par leurs grands parents ou leur tante, eux même en situation sociale précaire. Les initiatrices de ce projet ne comptent que sur leurs maigres ressources et sur la magnanimité de Mame Fatou Mbow pour faire fonctionner l’orphelinat et les bonnes volontés. En tout cas, les familles dont les enfants sont suivis par le centre saluent la volonté manifeste des responsables qui font tout pour mettre les pensionnaires dans de bonnes conditions d’accueil et de traitement. lDe l’avis de la directrice, des actions caritatives du genre sont envisagées en direction des lieux de privation de liberté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.