Le Boeing de Lion Air aurait ÉVITÉ un crash de justesse la veille de sa CATASTROPHE

Un pilote en congé, qui accompagnait l’équipage du Boeing 737 MAX 8 de Lion Air un jour avant qu’il s’abîme en mer au large de l’Indonésie en octobre 2018, a aidé les pilotes à rétablir le contrôle de l’appareil, annoncent les médias. Ce troisième pilote a correctement identifié le problème rencontré par l’équipage de Lion Air et leur a expliqué comment désactiver le système de contrôle de vol défectueux et épargner l’avion qui reliait alors Bali à Jakarta. Cette information a été confirmée par l’agence Reuters.

Quand ce même appareil a décollé le lendemain de Jakarta avec un autre équipage, les pilotes ont rencontré les mêmes problèmes techniques, mais n’ont pas eu le temps de trouver une solution. Le Boeing s’est abîmé en mer et les 189 personnes qui se trouvaient à bord ont péri. Selon l’enquête, le crash a été provoqué par un dysfonctionnement du système anti-décrochage MCAS (Maneuvering Characteristis Augmentation Système) censé compenser certaines caractéristiques de maniabilité du Boeing 737 MAX 8 doté de moteurs plus gros et plus lourds que ceux équipant les 737 d’ancienne génération. Après l’installation de ce système de stabilisation en vol, le groupe Boeing n’a ni organisé de cours spéciaux pour les pilotes pour les familiariser avec ce dispositif ni n’a ajouté sa description dans les manuels de bord.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.