Le fondateur du site Wikileaks, Assange, ARRÊTÉ dans l’ambassade d’Équateur à Londres

Le fondateur du site Wikileaks, Julian Assange, a été arrêté le 11 avril dans l’ambassade d’Équateur à Londres, a annoncé la police britannique. La police britannique dit avoir été invitée à pénétrer dans l’ambassade d’Equateur à Londres, ce pays ayant mis fin au statut d’asile dont bénéficiait le lanceur d’alerte. Le Home Office a confirmé l’arrestation. Auparavant, WikiLeaks avait annoncé sur son compte Twitter que Julian Assange pourrait être expulsé de l’ambassade équatorienne à Londres «dans quelques heures ou jours». Le ministère équatorien des Affaires étrangères avait qualifié cette information de «rumeur».

Pour rappel, en 2012, Julian Assange a trouvé asile à l’ambassade équatorienne de Londres dans le but d’échapper à une extradition vers la Suède où il était recherché pour viol et agression sexuelle. Bien que ces poursuites aient été abandonnées en 2017, le tribunal de Westminster a maintenu le mandat d’arrêt contre M. Assange, indiquant qu’il avait été délivré après que ce dernier a enfreint les conditions de sa liberté sous caution. Julian Assange craint, en cas d’arrestation, d’être extradé vers les États-Unis où il est poursuivi pour la divulgation de nombreux secrets militaires et documents diplomatiques américains.



Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.