Le Japon se doterait d’avions de lutte RADIOÉLECTRONIQUE

D’ici 2027, l’armée japonaise sera équipée d’avions d’attaque radioélectronique destinés à neutraliser les radars de l’ennemi potentiel. Tokyo a décidé de mettre au point ses propres avions de lutte radioélectronique, destinés à mettre hors service les radars et les systèmes de surveillance, annonce le journal Yomiuri. Pour atteindre cet objectif, Tokyo veut se servir d’avions cargo militaires et d’avions de patrouille déjà en service dans l’armée de l’air et la marine. Ces appareils seront équipés du matériel nécessaire d’ici 2027.

Les forces armées japonaises possèdent déjà des moyens de lutte radioélectronique, cependant il s’agit de lutte défensive. Mais cette fois, le gouvernement japonais a décidé de mettre au point des avions d’attaque destinés à mettre hors service les radars de l’adversaire et non plus seulement de parer leurs actions.

Entre temps, Tokyo a décidé d’acheter l’île Mage-shima, située dans le sud-ouest du pays, en possession d’une société privée de la capitale afin d’y transférer les exercices de l’aviation embarquée des porte-avions de la US Navy. Cette transaction reviendra au contribuable japonais à la bagatelle de 16 milliards de yens (128 millions d’euros).




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.