Le nouveau porte-parole du gouvernement est connu

Le nouveau porte-parole du gouvernement est connu. Il s’agit de Ndèye Tické Diop Ndiaye, ministre de l’Économie numérique et des Télécommunications. Elle remplace à ce poste Seydou Guèye. La nouvelle voix de l’équipe gouvernementale a publié, ce mercredi, son premier communiqué du Conseil des ministres.

Ndèye Ticket Ndiaye Diop, ministre de l’Economie numérique et des Télécoms, est également le nouveau porte-parole du Gouvernement, si l’on en croit le communiqué du Conseil des ministre de ce mercredi qui porte sa signature. 

Communiqué du Conseil des ministres du 10 avril 2019

Le Président de la République, son Excellence Monsieur Macky SALL a réuni le Conseil des ministres, mercredi 10 avril 2019 à 10 heures au Palais de la République.

A l’entame de sa communication, le Chef de l’Etat a remercié et encouragé, à nouveau, le Premier Ministre Mouhammed Boun Abdallah DIONNE, reconduit et nommé cumulativement avec ses fonctions, Ministre d’Etat, Secrétaire général de la Présidence de la République.

Le Président de la république, a félicité, également, les  nouveaux membres du Gouvernement.

Poursuivant sa communication autour du nouvel élan institutionnel marquant le quinquennat, le Chef de l’Etat a rappelé au Gouvernement les priorités et initiatives majeures inscrites dans la phase II du PSE.

Il a, à cet égard, demandé aux ministres, de constituer, dans la collégialité, un Gouvernement d’action ; un Gouvernement de transformation publique, méthodique, efficace et performant dans le déploiement cohérent du travail sectoriel et interministériel.

Dans ce cadre, le Chef de l’Etat  a  réaffirmé sa volonté  de superviser, en permanence, l’action du Gouvernement et de l’Administration, sous le sceau  du   culte  du résultat.

Il a , à ce titre ,instruit  le  Gouvernement de mettre en place, dans les meilleurs délais,  un plan global de simplification des procédures, de déconcentration et de rationalisation des ressources humaines, financières et logistiques.

Dans le même sillage, le Chef de l’Etat,  a  rappelé la nécessité de mettre en œuvre le programme législatif et réglementaire du Gouvernement (pour l’année 2019), avec une stratégie pragmatique de simplification du droit à travers des textes législatifs et réglementaires clairs et cohérents avec les objectifs et urgences politiques, économiques et sociales.

Par ailleurs, le Président de la République,  a  exhorté, le Gouvernement à mieux maîtriser la communication gouvernementale, et à toujours cultiver la confidentialité, la proximité avec les populations, le sens de l’écoute, le dialogue social avec les acteurs des différents secteurs, ainsi que l’ouverture à toutes les forces vives de la Nation.

S’agissant de  l’impératif d’accélération de l’émergence fondée sur une croissance forte et durable, l’inclusion sociale et l’équité territoriale, le Chef de l’Etat, a ordonné au Gouvernement de concentrer ses efforts sur les priorités essentielles du quinquennat, notamment : la jeunesse, la condition féminine ; la propreté, l’hygiène publique, la lutte contre la spéculation foncière, la préservation des écosystèmes, en particulier les Niayes la transformation dynamique de l’Administration publique ; la promotion du secteur privé.

Dans cette perspective, le Chef de l’Etat a  demandé au Gouvernement de lui proposer, sans délai un programme de travail gouvernemental pour le reste de l’année avec une déclinaison des chantiers prioritaires conformes à ses orientations politiques fondamentales.

Ainsi, le Président de la République a  instruit le  Premier Ministre de préparer la tenue d’un Séminaire gouvernemental de cadrage des priorités et du travail des ministres.

Au sujet de  l’URGENCE NATIONALE  DE PROMOTION DE LA DISCIPLINE ET DE LA CITOYENNETE, le Chef de l’Etat a invité le Gouvernement à finaliser, avant fin mai 2019, la Stratégie nationale de Promotion de la citoyenneté impliquant, dans son élaboration participative et sa mise en œuvre efficace, l’ensemble des acteurs institutionnels publics et tous les segments du corps social concernés.

Le Chef de l’Etat, est revenu sur la célébration du 59ème anniversaire de notre accession à la souveraineté internationale, pour remercier les Présidents de la République de Madagascar (Son Excellence Andry Rajeolina), du Libéria (Son Excellence Georges WEAH) et de Gambie (Son Excellence Adama BARROW) qui ont rehaussé, par leur participation, le succès éclatant de notre fête nationale.

Il a, par  ailleurs,  félicité le Gouvernement, les forces de défense et de sécurité les anciens combattants, les autorités administratives déconcentrées, les collectivités territoriales, les élèves, encadreurs et toutes les personnes et forces vives de la Nation qui ont permis l’organisation remarquable des prises d’armes, défilés civils et militaires sur l’ensemble du territoire national.

Le premier ministre, prenant la parole est revenu sur tous ces points, avec une insistance particulière  sur les délais prescrits dans la mise en œuvre de la phase 2 du PSE, non sans exhorter les membres du collège des ministres a plus de solidarité et d’engagement au service de nos compatriotes.

La séance a été levée à 12 heures précises

Seneweb IGFM

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.