Le Pape du Sopi, foulera-t-il le sol sénégalais ?

         L’annonce de l’arrivée ce jeudi au Sénégal de Me Abdoulaye Wade, ci-devant Pape du Sopi semble faire oublier cette présente campagne électorale à la présidentielle, tellement que l’ancien président est et restera toujours populaire de par ses agissements ou déclarations incontrôlés. Mais au fait, Me Wade, reviendra-t-il au pays ? Ou encore une fois, use-t-il de ses multiples subterfuges, lui le Ndiombor de Senghor ?

         Toujours est-il que le secrétaire général nation du Parti démocratique sénégalais doit avoir présent à  l’esprit qu’il ne lui sert à rien de vouloir embraser le Sénégal, son pays. S’il s’entête aussi, il doit savoir, en sa qualité de Super Homme de Droit, que dans tous les cas, force restera à la Loi et que dans ce domaine, la Loi ne regarde pas l’âge de celui qui se présentera devant la barre d’un tribunal. Pour toutes ces raisons, nous osons espérer que Me Wade ne créera pas de boucans au point d’exposer la vie de milliers d’innocents certes acquis à sa cause.

Car, tout le monde sait que le Patron du Pds détient à lui tout seul, la stratégie de mobiliser les foules. Qu’on soit avec ou contre lui, on le suit pour écouter ses discours pleins de flèches incendiaires ou d’anecdotes succulentes à vous faire mourir de rire. Au juste, que vient faire Abdoulaye Wade ? Simplement parce que son fils Karim a été recalé et que cela ne lui a pas plu, au point de mettre du sable dans le « couscous » électoral de cette présidentielle 2019 ? Une chose est certaine. S’il y a un problème entre Abdoulaye Wade et le président Macky Sall, ils n’ont qu’à le régler par des séances e concertations ou autres stratagème et non mettre les populations devant des risques dont les conséquences seraient très fâcheuses.

Cependant, même s’il a le droit d’aller et de venir comme il veut au pays, il n’en demeure pas moins qu’il doit savoir raison garder. Tout le monde lui voue un grand respect et que partant, Abdoulaye Wade devra rester ce Patriarche-donneur de bons conseils, s’il aime le Sénégal vraiment. Cependant, ce jeudi sera son dernier jour compte tenu de ce qui l’attend depuis l’Aéroport International Blaise Diagne de Diass. Il y trouvera certains de ses « frères » libéraux mais aussi et surtout, un impression cordon des forces de sécurité ? Quand on se rappelle que Me Abdoulaye Wade déteste la fumée des grenades, l’on est en passe de croire (si jamais il viendrait), qu’il se mettra à l’écart.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.