Le Pentagone appelle à CHANGER la stratégie spatiale face à ses CONCURRENTS

Les succès russe et chinois dans le domaine des technologies spatiales mettent en question la suprématie des États-Unis dans ce secteur, selon le chef du Pentagone par intérim Patrick Shanahan dans un article pour le Wall Street Journal intitulé «Il est temps de créer une force spatiale américaine». «Après avoir étudié avec soin notre dépendance militaire et économique à l’espace, la Chine et la Russie ont développé des technologies (lasers antisatellites, brouilleurs, cybercapacités) qui mettent à profit cette dépendance. L’année dernière, Pékin a lancé en orbite 38 fusées, tandis que nous, 17. Après 50 années d’absence des États-Unis sur la Lune, les Chinois ont débarqué cette année sur la face cachée de la Lune, l’alunissage de l’appareil Chang’e 4 embarquant le rover Yutu-2, Les États-Unis conservent un avantage, mais les limites de notre domination se rétrécissent rapidement», signale Patrick Shanahan.

Selon lui, la branche spatiale connaît actuellement de brusques changements suite à la baisse des frais de lancement, aux innovations dans le secteur privé et à l’utilisation des technologies spatiales à la fois à des fins militaires et commerciales. Cependant l’armée ne change pas son approche du problème. «Plus d’une dizaine d’organisations différentes des Forces armées américaines travaillent sur des projets spatiaux. L’armée de terre, la marine et l’armée de l’air ont leur propre système de satellites ce qui a pour résultat l’existence de plus de 130 terminaux de télécommunication divers. Cette approche est trop encombrante et lente pour être alignée avec la Chine et la Russie. Les États-Unis doivent changer leur stratégie spatiale», souligne le chef du Pentagone.

En février 2019, Donald Trump a signé un document sur la mise en place d’une Force de l’espace ayant pour mission de contrer les agressions et de défendre les intérêts nationaux des États-Unis dans l’espace. Moscou a déclaré que Washington créait ainsi les prémisses d’une militarisation de l’espace et que la Russie se verrait obligée de répondre symétriquement et asymétriquement. Geng Shuang, porte-parole de la diplomatie chinoise, a signalé que les États-Unis accusaient la Chine et la Russie de créer des menaces dans l’espace, alors qu’en réalité ils cherchaient un prétexte pour justifier leur volonté de s’assurer la supériorité militaire et de développer des armes de pointe.




Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.