Le Qatar LORGNE sur les S-400 malgré les PRESSIONS extérieures

Le Qatar et la Russie mènent des négociations sur le possible achat de systèmes de missiles russes S-400, mais la décision finale n’a pas encore été prise, a fait savoir lundi le ministre qatari des Affaires étrangères Mohammed ben Abderrahmane Al-Thani. «Il n’y pas pour le moment d’entente mutuelle avec la partie russe sur l’achat de S-400. Un comité technique mis en place par le Qatar étudie actuellement leurs caractéristiques et la conformité de ce système aux exigences du Qatar», a-t-il annoncé.

Prié de commenter les rapports des médias selon lesquels l’Arabie Saoudite avait lancé un ultimatum à Doha en lien avec son intention d’acheter des S-400, le chef de la diplomatie qatarie a souligné que l’acquisition d’armes était une affaire souveraine de chaque État et personne n’avait le droit de s’y immiscer. Le S-400 Triumph est le plus moderne système russe de défense antiaérienne et antimissile, également capable de détruire des cibles terrestres si nécessaire. La portée des missiles équipant les S-400 dépasse les 400 kilomètres et ils peuvent atteindre une altitude de 30 kilomètres. En 2018, Le Monde a rapporté que le roi saoudien Salmane ben Abdelaziz Al Saoud avait indiqué dans sa lettre à la présidence française que Riyad serait prêt à lancer une action militaire contre le Qatar si ce dernier achetait des systèmes russes S-400.


Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.